La carotte aux étoiles & Riff Reb’s, deux albums illustrés par Riff Reb’s

carotte-etoiles-rebs

Après le très remar­qué Étoile Matutine paru chez Soleil, Riff Reb’s prouve qu’il est de retour pour de bon en sortant en paral­lèle deux petits livres chez de non moins petits éditeurs.
La carotte aux étoiles, sur un scéna­rio de Régis Lejonc d’après une histoire de Thier­ry Murat et publié aux éditions de la Gouttière, est une BD pour enfants tendance dépres­sive. J’ai du mal à comprendre le concept du ”vous savez, les enfants sont d’une violence entre eux bien pire” ou ”il faut que les enfants sachent à quoi la vie ressemble vraiment” que l’on retrouve notam­ment dans certain Jules d’Émile Bravo (que j’ai fini par arrêter de lire) ou dans un Petit Vampire de Joann Sfar qui traite de la guerre – arrêté aussi. Au nom d’un réalisme social ou politique bien pensé, ces auteurs semblent persua­dés qu’en confron­tant les enfants à la dure réali­té dès leur jeune âge, on en fera des adultes épanouis (pour avoir un peu vécu ce genre de logique sous un autre angle, je reste très sceptique). On leur parle donc de manière plutôt crue et violente de la guerre, du cancer, de la mort ou du suicide et ils seront mieux armés pour soigner leur dépres­sions futures. Arrêtons de faire le réaction­naire et revenons à cet album : un brave inven­teur lapin invente la fusée à feux d’arti­fice et son inven­tion est vite récupé­rée par un grand requin capita­liste puis par le Roi Soleil va-t-en guerre. Le lapin est dépri­mé et c’est fini (vous ne vous en rendez pas compte mais je coupe de nombreux commen­taires person­nels dans ce billet parce que je suis pas mal agacé mais en fait, ça n’inté­resse que moi). Le dessin de Riff Reb’s est d’une simpli­ci­té magni­fique et voilà (comme je ne veux pas non plus plomber cet album, je vous propose de lire une critique enthou­siaste par ici).

jardinage

Le tout petit recueil des éditions Charrette compile, lui, de nombreuses illus­tra­tions réali­sés par Riff Reb’s autour du thème du rock, de la musique ou du cinéma. Affiches, flyers, fausses couver­tures, c’est un petit bouquin comme je les adore, plein de surprises et de belles idées graphiques.

tête de Ramones

Culte de l'huître bleue

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *