Isaac le pirate-Christophe Blain (Dargaud)

isaac5

Ce brave Isaac n’a plus rien de pirate depuis le tome 4 mais on ne va pas se plaindre du retour de la série phare du moment… Dans cet opus, Blain s’intéresse plus pré­ci­sé­ment aux amours contra­riées de Jacques le Roi des Voleurs et ami d’Isaac. Enfin, il s’intéresse aux amours de tous les per­son­nages et ça com­mence à res­sem­bler à Amours Gloire et Beauté (ten­dance épi­cé) si je peux me per­mettre… Cette défer­lante sen­ti­men­tale par­ti­cipe un peu au sen­ti­ment de suivre une intrigue un peu décou­sue cette fois-ci. On découvre un peu sur­pris un papa d’Isaac qua­si Batman qui cas­tagne à tout va (avec Jacques en Spiderman ça tourne au comics). Alors qu’Alice pour­suit son voyage (le couple Isaac/Alice est condam­né à être sépa­ré par les océans), tou­jours aus­si cour­ti­sée, Isaac com­mence à pen­ser à autre chose, ce qui affai­blit du coup leur rela­tion (cha­cun vivant sa vie, on finit par se deman­der s’il faut s’inquiéter de leurs éven­tuelles retrou­vailles). Bon, me voi­là bien néga­tif, les talents de conteur de Blain sont tou­jours là, les per­son­nages savou­reux, Isaac tou­jours un peu ahu­ri, le récit léger et Appollo va aller une fois de plus allu­mer des cierges à la Vierge Noire. Disons que cela res­semble plus à un album de tran­si­tion mais je ne vais pas regret­ter d’être décon­cer­té ou sur­pris :-) Isaac reste la série qu’il fau­dra sau­ver de l’incendie…

> voir une planche

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *