Hommes à la mer (Riff Reb’s – Noctambule)

riff-rebs-hommes-mer-couv

Sur l’Océan, la mouette vous entendra crier

Der­nier album annon­cé d’une tri­lo­gie mari­time, Hommes à la mer est un recueil d’adaptation d’histoires de marins dont le point en com­mun serait une forme de déses­poir. Évi­dem­ment, de nos jour, le marin est une espèce de spor­tif de haut niveau qui s’entraîne des mois sur une machine de rêve et qui se plante sur la bouée de départ à St Malo.
Pen­dant long­temps, le marin a été un per­son­nage qui fai­sait rêver mal­gré une vie dif­fi­cile où la Mort rôdait avec un grand filet et il a ins­pi­ré de nom­breux écri­vains.

Riff Reb’s a pio­ché dans les auteurs qu’il affec­tionne et dont il par­tage un cer­tain goût pour la noir­ceur – Hodg­son, Mac Orlan, Schwob, Conrad (pas le des­si­na­teur), Ste­ven­son et Poe. Autant dire que le dégoût, la mort et le cau­che­mar sont au bout du voyage.
Gra­phi­que­ment, c’est tou­jours aus­si impres­sion­nant avec des effets d’ombres et de masse, de lumière cou­rant sur l’océan et des gueules bien cas­sées. Mais comme pour le pré­cé­dent album, Riff Reb’s cale sur un écueil inat­ten­du : la joliesse. Il semble souf­frir tel un rat pris au piège dès qu’il faut des­si­ner un joli minois fémi­nin. Heu­reu­se­ment qu’ils sont rares sur les navires…

riff-rebs-hommes-mer-01

Entre chaque his­toire, Riff Reb’s a illus­tré magni­fi­que­ment un extrait de texte.

riff-rebs-hommes-mer

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *