Halbran n°12

En ces périodes de vaches maigres édito­riales, Halbran serait-il l’oasis perdu au milieu du désert ? La crème brûlée derrière les yaourghts (comment ça s’écrit ça ?)? Je ne parti­cipe pas à ce numéro et je m’en mords les doigts. J’ima­gine les enfants dans 20 ans me lançant des cailloux en faisant ”Ah ah”. Car il y a des choses étonnantes et fulgu­rantes dans ce ”fanzine” et hop, pour le prouver, deux images de Fernan­do Gonçalves-Félix.


Vous pouvez consul­ter le sommaire (avec extraits à la pulpe de canards) |ici| et le comman­der |là| (il faut faire descendre avec l’ascen­seur, c’est pas super au point ami José :-))

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *