Greeny

Un pur moment de copinage : Séverine Lambour et Benoît Sprin­ger (appelés commu­né­ment dans le milieu ”les Laurel et Hardy de la BD”) ouvrent un nouveau blog avec des morceaux d’humour dedans. Bios, recyclés et freewares, les gags.
Tel que je les connais, ils vont pousser de grands cris : ”non, il ne faut pas que le monde sache, nous ne sommes pas prêts, on risque de gagner de l’argent avec ça !”. N’ayez aucune pitié, allez les lire…

pl 1

pl 2

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

7 commentaires

  • @Raymond : y’en a qui font tout pour ne pas le faire. C’est un peu comme les nanas qui ne se mettent à la colle qu’avec des types violents. C’est un compor­te­ment incons­cient… Par exemple moi, je me mets à la col… Mauvais exemple.

    @olivier : et qui pourrait bien se vendre, ma foi…

  • Joli dessin y’a pas à dire !

    mais je trouve les histoires bien conve­nues (remarque c’est un bel exemple de décrois­sance en matière scéna­ris­tique.)

    Bon je dois pas être objec­tif, je déteste la création ”sauciale moraliste” qui devient une pollu­tion de l’esprit.

    C’est dommage car avec ce style de dessin très expres­sif je verrais bien une BD muette à la Tati (qui lui faisait du cinéma social, avant les moutons, et sans gavage forcé… ça passait mieux).

    Enfin, je ne doute pas qu’ils auront du succès et un bel article dans Téléra­ma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *