Dust – Jean Giraud (Dargaud)

Voilà donc le der­nier Blueberry. Le der­nier tout court ? Giraud a tou­jours sou­li­gné les dif­fi­cul­tés tech­niques à des­si­ner ce wes­tern gour­mand en temps. Faire du Moebius lui est beau­coup plus natu­rel et simple et on peut se deman­der en effet si cette fin de cycle n’est pas un The End défi­ni­tif pour Giraud.
Pas que je sois un fan total des aven­tures du lieu­te­nant Myrtille. Mon pré­fé­ré reste le plus Moebiusien de la série, à savoir “Angel Face” où Blueb zone à tra­vers une petite ville enfié­vrée par la venue du Président Grant, pour­sui­vi par des tueurs impla­cables, caché par une petite vieille impo­tente et une femme de shé­riff accorte et ten­tant d’empêcher l’assassinat de son Président favo­ri. D’après la légende, cette his­toire tient beau­coup à Giraud pour cause de retard scé­na­ris­tique de Charlier.
“Mister Blueberry”, pre­mier album d’un cycle entiè­re­ment réa­li­sé par Giraud pro­met­tait beau­coup (cf. ma cri­tique dans un Margouillat) mais les albums sui­vants se sont révé­lés inégaux. “Dust” n’échappe pas à cette règle avec une étrange ten­dance à se déba­ras­ser des méchants de manière for­tuite (le serial killer, idée géniale du pré­cé­dent tome a droit à une réso­lu­tion par­ti­cu­liè­re­ment peu glo­rieuse rap­port à l’importance qu’il avait acquise), une his­toire très épar­pillée (l’histoire d’amour dis­pa­raît lit­té­ra­le­ment) et autres per­sos per­dant leur consis­tance. Point posi­tif : l’histoire paral­lèle (Blueberry raconte à un jour­na­liste sa pre­mière ren­contre avec Geronimo) se jus­ti­fie enfin et sou­ligne la thé­ma­tique géné­rale du cycle, à savoir les rap­ports père/fils et la trans­mis­sion d’une géné­ra­tion à l’autre. Le des­sin tient à peu près la route même si la pre­mière par­tie reste la plus ins­pi­rée.
Maintenant, c’est à vous de voir :-)

> voir une planche

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

16 commentaires

  • Je l’ai com­men­cé hier soir. M’a paru trés trés touf­fu, scé­na­rio inégal ou on se perd, retrou­ver les pré­cé­dents épi­sodes et tout relire au calme. Comme d’habitude des cases belles à pleu­rer et d’autres plus faciles. Les flash-backs n’auraient-ils pas du être trai­té en mono­chro­mie ?

  • Je connais­sais déjà Frantico. Pour être hon­nêtre, je trouve sa démarche un petit peu sus­pecte. Il en dit trop ou pas assez. Et je ne suis pas un grand fan de l’autobiographie en BD qui com­mence à me satu­rer grave…

  • superbe planche qui fait du bien au yeux !!!
    ca donne envie de des­si­ner comme d’hab ’ …
    mais je l’ai pas lu !…
    pre­pare t’il d’autres choses a l’heure actuel ( au niveau album bd ) ?.…
    pour­rais tu mettre d’autre illustres de moe­bius sur ton site a la place des autres ? .…

  • Il y a une expo de des­sins éro­tiques dans sa gale­rie pari­sienne. Je n’en sais pas plus. Tu peux t’inscrire à la liste Domeus Gir/Moeb qui ras­semble ses fans les plus moti­vés pour avoir des nou­velles fraîches. Je met­trai régu­liè­re­ment de nou­velles images en ligne sans trop en faire non plus. Ce n’est pas un blog consa­cré à Gir :-))

  • ouais c’est vrai !…
    j’ai l’impression par contre qu’il n’a plus de site ou qu’un autre est en train de se creer .…
    bon puis c’est vrai c’est pas le blog de moe­bius ‚c’est le blog de li an grand prix de la reu­nion ‚non mais des fois !!
    aller a plus ! :))

  • Euh, les infor­ma­tions sont nom­breuses et contra­dic­toires. Si tu es un vrai fan pur et dur il y a un excellent groupe Gir/Moebius chez Domeus http://​www​.domeus​.fr/ dont les membres inter­rogent régu­liè­re­ment le Maîître (notam­ment lors des séances de dédi­caces). Il faut savoir que Gir a de plus en plus de mal à des­si­ner Blueb qui demande de gros efforts tech­niques sans comp­ter les pb de scé­na­rios :-))

  • J’ai pre­fe­ré Dust aux autres albums de la série Mister blue­ber­ry.
    Je pense qu’il y a des clins d’oeils assez jouis­sifs pour les pas­sion­nés : Blueb’ ne sup­porte pas que les petits nava­jos soient bat­tus par les bons pères (il faut savoir que d’après la bio­gra­phie de blue­ber­ry d’après char­lier, blueb’ aurait été éle­vé a par­tir de son ado­les­cence ans à coup de trique par les jésuites…).
    Je m’exprime tard mais j’ai tar­dé à ache­té celui-ci après les decep­tions des der­niers albums…

  • Le scé­nar reste ban­cal, je suis d’accord. Mais pas­sion­né de blue­ber­ry,
    je me suis emmer­dé grave à la lec­ture des albums pré­cé­dents, un comble !!!
    Celui-ci a ral­lu­mé ponc­tuel­lemnent une flamme d’intérêt.
    Le meilleurs album de blue­ber­ry de ces der­nières années est… le film le der­nier samouraÏ !!!!
    Contrairement au film blue­ber­ry (aimé par la part Moebius de jean Giraud) qui ne repecte rien du carac­tère du per­son­nage, celui joué par le nain Tom cruise à tout de celui de blueb’.
    Blueb’ est une tête bru­lée, un carac­tère entier, bien du genre à ne pas s’en lais­ser comp­ter par un samou­raï plus fort en tech­nique de com­bat…
    Blueb’ est mort dans son lit, je sais…
    A jean kou­nen : Déjà, les cows boys portent des hol­sters, pas des ham­sters (Si,si, inter­view de kou­nen dans les bonus du film.…(je suis maso)) ensuite blue­ber­ry est phy­sique et SEXY.
    Olivier MARTINEZ ou Antonio BANDERAS auraient fait de bon sosies de blue­ber­ry…
    Avec une pré­fé­rence per­so pour l’acteur his­pa­nique.
    On pour­rait faire une bonne hui­taine d’exellent bons films d’après la série blue­ber­ry, il faut qu’un réa­li­sa­teur fran­çais en fasse un délire qui n’aurait dû nour­rir qu’un court métrage…

  • Je me suis déjà pris la tête avec un ami à Kounen sur le sujet dans le groupe Domeus Gir/Moeb. En fait, ce film n’a de Blueberry que le nom… mais je ne l’ai pas vu donc je n’irai pas plus loin… Et puis, je ne suis pas un fou de Blueb non plus :-) (quoique, je com­mence à en per­ce­voir la richesse :-))

  • Je vais mettre ça là, on ver­ra bien…

    Jean Giraud à réa­li­sé pour la Croix Rouge une bande des­si­née sur l’histoire de l’organisation. Elle est dis­po­nible sous forme de PDF que l’on peut télé­char­ger ici : http://​www​.cicr​.org/​W​e​b​/​f​r​e​/​s​i​t​e​f​r​e​0​.​n​s​f​/​h​t​m​l​/​p​0​939 , Mais on peut éga­le­ment en com­man­der une ver­sion impri­mée sur la même page. Ça m’a tout l’air gra­tuit, j’ai pas­sé ma com­mande cet après midi, je vous tien­drais au cou­rant…

  • Je pro­fite qu’on est chez Blueb, pour rajou­ter un mot sur le film. Je viens d’acheter (au rabais) le film, et je me suis fait…(pardon) chier ! Les trois quarts du DVD sont consa­crés à des voyages psy­ché­dé­liques sous l’action de trucs de sha­man indien, à n’en plus finir. Plus casse-bonbon que le trip colo­ré du héros de 2001, voire le délire sous drogue de Fonda, Hopper et les deux nénettes, à la fin d’Easy Rider. Par ailleurs Vincent Cassel n’a rien du tout du phy­sique Tsi-na-Pah de Blueb-Belmondo. Bref, moi qui suis tom­bé amou­reux de la série BD depuis ses débuts, me voi­là sidé­ré devant cette chose qui ose s’appeler Blueberry. Je vais me dépê­cher de refour­guer le DVD en bro­cante. (On peut ne pas être d’accord avec cet avis, mais si on adore la BD de Gir, je décon­seille for­te­ment, risque d’être très déçu)

  • Je n’en ai pas par­lé mais j’ai reçu moi-même le fas­ci­cule en ques­tion : il est car­ré­ment dis­tri­bué par Fedex (ou un truc comme ça). C’est souple, c’est des­si­né très hon­nê­te­ment mais les bons sen­ti­ments ne font pas les bonnes BD :-)

    Pour ce qui est du film, j’ai déjà don­né dans la polé­mique sur le groupe Gir/Moebius. Le concept était mal bar­ré et je n’ai pas vu le résul­tat (par pur réflexe pro­tec­teur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *