dBD n°47 d’octobre 2010 : soyons schizo

dbd-47-oct-2010 Le lecteur curieux qui voudra s’infor­mer sur mon Gauguin et qui achéte­ra ce numéro de dBD aura un léger vertige schizo­phré­nique. Pendant que la rédac­tion me place dans les cinq albums impor­tants du mois, Olivier Maltret ne comprend pas ce qu’il se passe : il n’y a pas de filles à gros seins qui courent sur des plages de sable blanc et un héros sévère­ment burné qui révolu­tionne la peinture. Ben oui mon gars, fallait lire l’inter­view de trois pages pour comprendre que je ne voulais pas tomber dans les clichés habituels sur le peintre et Tahiti. Mais les clichés, c’est telle­ment rassu­rant pour certains …

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

20 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *