dBD n°47 d’octobre 2010: soyons schizo

dbd-47-oct-2010 Le lecteur curieux qui voudra s’informer sur mon Gauguin et qui achétera ce numéro de dBD aura un léger vertige schizophrénique. Pendant que la rédaction me place dans les cinq albums importants du mois, Olivier Maltret ne comprend pas ce qu’il se passe: il n’y a pas de filles à gros seins qui courent sur des plages de sable blanc et un héros sévèrement burné qui révolutionne la peinture. Ben oui mon gars, fallait lire l’interview de trois pages pour comprendre que je ne voulais pas tomber dans les clichés habituels sur le peintre et Tahiti. Mais les clichés, c’est tellement rassurant pour certains …

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

20 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *