Cul de sac, this exit (Richard Thompson – Andrews McMeel Publishing)

culdesaccouv

Il y a plu­sieurs lec­teurs de ce blog qui m’ont invi­té à lire ce recueil de gags de Richard Thompson pro­ba­ble­ment conscients de mon goût pour Bill Watterson. Et à Watterson, on y pense beau­coup en sui­vant les aven­tures quo­ti­diennes de la famille Otterloop. Déjà, le Bill, il a écrit une pré­face où il dit tout le bien qu’il pense du tra­vail de Richard. Il faut avouer que Calvin & Hobbes semblent être les ins­pi­ra­teurs directs de ce petit monde.
Papa et maman Otterloop vivent dans une ban­lieue rési­den­tielle US comme il y en a tant avec leurs deux enfants : Alice, 4 ans et Petey, un peu plus âgé. Comme Calvin, Alice se pose des ques­tions exis­ten­tielles sur le monde des adultes incom­pré­hen­sible ; comme Calvin, Petey est aso­cial ; comme Calvin, un peu tout le monde s’invente des his­toires pleines d’imagination qui per­mettent de mettre un peu de piment dans la vie quo­ti­dienne. On est donc en ter­rain connu.
Les dif­fé­rences sont sub­tiles : Alice, le per­son­nage le plus impor­tant, a une vie sociale déve­lop­pée avec une ten­dance méga­lo­ma­niaque. Sa maî­tresse n’est pas un dra­gon redou­table mais une péda­gogue friande d’expériences avec ses élèves et régu­liè­re­ment déçue par leurs réac­tions (le piquet col­lec­tif est sa “puni­tion” régu­lière). De temps en temps, Thompson se per­met des gags com­plè­te­ment sur­réa­listes (des images sur un fri­go qui prennent vie, des bon­hommes de neige qui parlent (clin d’œil)…). Si il semble moins doué pour le gag pur que son illustre col­lègue Watterson (cer­tains m’ont lais­sé un peu per­plexe), il me parait plus doué au niveau des­sin qui montre une belle ner­vo­si­té et la petite Alice a une tête iné­nar­rable. J’ignore si ce sera publié un jour en fran­çais mais si j’étais édi­teur, je ne me cas­se­rais pas trop la tête.

culdesac03

culdesac01pl

culdesac02pl

mise à jour du 05/02/10 : Delcourt vient de publier la ver­sion tra­duite de cet album. À décou­vrir dans la librai­rie la plus proche.

mise à jour du 18/08/2012 : Richard Thompson annonce la fin de Cul de sac. Atteint depuis plu­sieurs années de la mala­die de Parkinson, il ne peut tout sim­ple­ment pas assu­rer des gags quo­ti­diens.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

29 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *