Cul de sac, this exit (Richard Thompson – Andrews McMeel Publishing)

culdesaccouv

Il y a plusieurs lecteurs de ce blog qui m’ont invité à lire ce recueil de gags de Richard Thompson probablement conscients de mon goût pour Bill Watterson. Et à Watterson, on y pense beaucoup en suivant les aventures quotidiennes de la famille Otterloop. Déjà, le Bill, il a écrit une préface où il dit tout le bien qu’il pense du travail de Richard. Il faut avouer que Calvin & Hobbes semblent être les inspirateurs directs de ce petit monde.
Papa et maman Otterloop vivent dans une banlieue résidentielle US comme il y en a tant avec leurs deux enfants : Alice, 4 ans et Petey, un peu plus âgé. Comme Calvin, Alice se pose des questions existentielles sur le monde des adultes incompréhensible ; comme Calvin, Petey est asocial ; comme Calvin, un peu tout le monde s’invente des histoires pleines d’imagination qui permettent de mettre un peu de piment dans la vie quotidienne. On est donc en terrain connu.
Les différences sont subtiles : Alice, le personnage le plus important, a une vie sociale développée avec une tendance mégalomaniaque. Sa maîtresse n’est pas un dragon redoutable mais une pédagogue friande d’expériences avec ses élèves et régulièrement déçue par leurs réactions (le piquet collectif est sa « punition » régulière). De temps en temps, Thompson se permet des gags complètement surréalistes (des images sur un frigo qui prennent vie, des bonhommes de neige qui parlent (clin d’œil)…). Si il semble moins doué pour le gag pur que son illustre collègue Watterson (certains m’ont laissé un peu perplexe), il me parait plus doué au niveau dessin qui montre une belle nervosité et la petite Alice a une tête inénarrable. J’ignore si ce sera publié un jour en français mais si j’étais éditeur, je ne me casserais pas trop la tête.

culdesac03

culdesac01pl

culdesac02pl

mise à jour du 05/02/10 : Delcourt vient de publier la version traduite de cet album. À découvrir dans la librairie la plus proche.

mise à jour du 18/08/2012 : Richard Thompson annonce la fin de Cul de sac. Atteint depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson, il ne peut tout simplement pas assurer des gags quotidiens.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

29 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *