Confisqué ! (Jojo) et Sin Illusion (Max Friedman)

Un billet un peu généra­liste aujourd’­hui…

couv

Commen­çons pas le dernier Max Fried­man de Giardi­no. Cinquième tome d’une aventure qui aura mis du temps à se boucler. Si Giardi­no s’est montré à l’aise dans des histoires urbaines, les grands espaces de l’Espagne ne lui ont pas tout à fait conve­nu. Reste l’écri­ture, les person­nages, l’atmo­sphère propre à son travail qu’il est toujours agréable de retrou­ver mais je me demande un peu si ça n’aurai pas mieux fonction­né en raccour­cis­sant un peu tout ça…

chasse au pigeon

couv

Le dernier Jojo de Geerts est quant à lui réjouis­sant. Jojo hérite de la montre familiale et se la fait aussi sec confis­quée par le dirlo. S’ensuit une course poursuite et quelques coïnci­dences amusantes. Il est intéres­sant de voir comment Geets s’amuse à partir d’un person­nage au début de la série ancré dans une espèce de nostal­gie et dont l’uni­vers se moder­nise de plus en plus pour devenir contem­po­rain. Une lecture toujours aussi agréable et de très belles couleurs ma foi.

chasse au voleur

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

6 commentaires

  • Je m’étais planté dans mon billet et j’ai trop réduit les images. Ensuite j’ai augmen­té la taille avec width mais évidem­ment ça a agran­di les mini rédutions, d’où pixels. Depuis, j’ai retaillé correc­te­ment les images mais visible­ment tu as droit à une version ”cache”. Fais F5 pour voir ?

  • Ah !
    C’est mieux sans que je fasse F5.
    Bon, je fais F5 … ça pédale et puis … rien ; c’est censé faire quoi ? (ma nulli­té en infor­ma­tique est abyssale)

  • Dis donc, je trouve que tu rabaisses bien Giardi­no, il mérite­rait un billet en solo ou au moins avec un collègue du même registre.
    Je n’ai pas lu cet album mais ça ne saurait tarder. Pour moi c’ est un des auteurs les plus crédibles dans le genre histoire contem­po­raine.
    Je m’étais pris une sacrée claque quand j’ai décou­vert ”Rhapso­die Hongroise”, et c’est pourtant pas mon genre de prédi­lec­tion.

  • J’en ai parlé parce que c’est une série que je trouve très intéres­sante mais on est malheu­reu­se­ment loin de ”Rhapso­die Hongroise” (moi aussi, c’est un auteur que j’ai décou­vert sur le tard). L’his­toire a mis du temps à se boucler et ça se sent quand même pas mal. On ne peut pas dire que l’on reste boule­ver­si­fié à la fin de la lecture… :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *