Chlorophylle contre les rats noirs (Raymond Macherot – Le Lombard)

J’en aurai pas­sé du temps à far­fouiller les bacs des bou­qui­nistes à la recherche des aven­tures de Cho­ro­phylle… Pour ses 60 ans d’existence, Le Lom­bard a la glo­rieuse idée de réédi­ter sous forme de recueils des œuvres de leur pas­sé (cer­taines épui­sées, d’autres pas). Mais pour cor­ser le tout, ils ont com­plè­te­ment plan­té la dis­tri­bu­tion de ce Mache­rot et j’aurai tout aus­si bien le clas­ser en « Tré­sors englou­tis » vu sa dis­po­ni­bi­li­té (mer­ci à Syl­vain pour me l’avoir dégot­té).
J’ai donc enfin pu lire « Chlo­ro contre les rats noirs » dont le titre résume à mer­veille l’histoire et qui nous fait décou­vrir tout le petit monde du Joyeux Bos­quet aux prises avec Anthra­cite le rat noir. Suit « Chlo­ro et les conspi­ra­teurs » qui est une vraie mer­veille. Un ancien rat noir fait éva­der Anthra­cite pour retrou­ver l’Arme Abso­lue, à savoir un pis­to­let et sa boîte de muni­tions. Anthra­cite prend la place de son com­parse et mène une petite bande de voyous à l’assaut de Chlo­ro­phylle. Il y a une chaus­sette qui parle, une cigogne noire armée, Mini­mum qui danse le fan­dan­go, un mage qui lit dans le pas­sé et la der­nière par­tie qui voit Anthra­cite cher­cher un moyen de se débar­ras­ser à jamais de Chlo­ro l’increvable, une séquence réjouis­sante d’idées far­fe­lues et de dyna­misme. On ter­mine avec « Pas de sala­mi pour Céli­mène » chro­ni­qué ici.
Une vraie béné­dic­tion pour les ama­teurs qui cour­raient après ces albums mais on aurait aimé une repro­duc­tion plus pêchue. Et une vraie dis­po­ni­bi­li­té…

la nuit, tous les mulots sont gris

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

19 commentaires

  • Mer­ci pour ce lien, Syl. En fait (et je ne suis pas le seul), je n’ai jamais vu la repro­duc­tion ori­gi­nale de ces albums. Ca serait bien que quelqu’un fasse un scan d’exemple un jour…

  • Ah Chlo­ro­phylle, c’est l’enfance qui vous saute à la figure, miam!:-) Ca devait être dans Spi­rou ça, si je fais pas erreur. (Fau­dra que j’aille far­fouiller un peu dans les "choses" qui sentent le moi­si à la mai­son…)

  • Ah ben oui, j’ai tout faux ! Pour­tant j’avais bien l’impression d’avoir lu ça dans les gros Spi­rou qu’on m’offrait à Noël… La mémoire c’est plein de trous. Et puis des fois on lit trop vite, c’est le pro­blème quand il y a des belles images à regar­der.

  • Je suis ras­su­ré sur l’état de mes vieux neu­rones, enfin à moi­tié… Mache­rot a bien pla­cé des his­toires chez Spi­rou, mais la sou­ris c’était Sybilline en 1966, 67, 68. Pis avant y’avait eu Cha­mi­nou et le Krom­pire, en 1964. Et aus­si en 1966 Pan­toufle (le chat), sur un scé­na­rio de… Gos­cin­ny, hé oui ! Ca nous rajeu­nit pas tout ça.

  • … Et "Mirliton"avec Raoul Cau­vin si tu veux com­plé­ter ta liste !
    As-tu lu ses "Clif­ton" (parus dans Tin­tin, atten­tion ! ;-) ), Boying­ton ? (Ben oui, Denis, j’avoue, celui-là je l’ai en "inté­grale" , sacri­lège suprême ;-))) (faute de grives on mange des merles …)

    Per­son­nel­le­ment j’avais ado­ré la reprise ico­no­claste et hila­rante de "Cha­mi­nou" par Bodart et Yann (mais j’ai l’impression d’être un des seuls).
    Quand je pense que main­te­nant c’est ten­dance de faire des "Spi­rou et Fan­ta­sio" dif­fé­rents … Ils étaient juste en avance sur le public de bœufs (je vais encore me faire des amis , lol …)

  • Papa maman, pour­quoi vous ne m’achetiez pas Tin­tin pour Noël ? pour­tant "Clif­ton" ça me parle comme titre, mais je vois plus les images. "Mir­li­ton" j’ai dû lire, mais quand ? L’ai pas vu en foui­nant dans mes vieux machins. J’vais faire un tour sur Google, la lumière va se faire pour les deux ;

  • Ah ben c’est malin ! Li-An avait mis du Clif­ton sur son blog et je suis pas­sé par Google pour le voir ! Ben oui je le connais ce gars-là, mais j’ai pas beau­coup lu. Sûre­ment prê­té par des potes, ou trou­vé à la biblio­thèque à l’époque.

  • Mir­li­ton c’était pas génial génial, sa période déprime. En tant que fan, je ne suis pas super chaud de l’histoire de Yann et Bodard avec une impar­don­nable faute de goût : Cha­mi­nou qui dévore une sou­ris. La pro­voc est rigo­lote mais en tant que reprise offi­cielle, c’est à l’encontre du per­son­nage.

  • Quelqu’un a-t-il lu la reprise de Sibyl­line par Tay­mans ?

    Sinon, je crois avoir trou­vé la petite sou­ris la plus mignonne du web :
    sydwenailt.free.fr/index….

    – J’lui trouve un gout de Blutch …
    – Y’en a.

    – Vous avez beau dire, y’a pas seule­ment que du Blutch ; y’a aut’chose, ça serait pas des fois du Gott­fred­son, hein ?
    – Si … Y’en a aus­si.

  • Ah oui elle est cra­quante. Des­si­née un peu à l’économie, mais avec talent. Je sais pas pour­quoi mais elle m’a fait me sou­ve­nir, à l’opposé,(quelle poi­lade!) des sales rats de Rei­ser dans "la vie des bêtes", dont je ne cite­rai pas ici les hor­ribles sévices qu’ils fai­saient subir au pauvre per­son­nage, vêtu de son seul slip kan­gou­rou (hum, comme disait Fred). Enfin il l’avait bien cher­ché aus­si, on n’a pas idée de se pro­me­ner dans une telle tenue.
    Pas lu non plus la reprise de Sybilline…
    *(Totoche y devrait pas don­ner à tout le monde l’adresse de ses sou­ris.)

  • Je viens de voir qu’il a 83 bou­gies Ray­mond, et il des­sine encore Sybilline. Alors là, cha­peau. Du coup je vais peut-être aller voir un peu les der­niers avec Tay­mans.

  • Fec­ti­ve­ment, en voyant son nom sur les cou­ver­tures de books avec Tay­mans j’ai cru qu’il était encore à la tâche. Quand même, il a exer­cé jusqu’à 76 ans si je ne fais plus erreur, c’est hono­rable.

  • "Cho­ro­phylle contre les rats noirs" : enfant j’ai ado­ré cette BD. Vincent Har­dy, Mache­rot, etc… Déci­dem­ment ce blog est à mon goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *