Bétagraph #1 (Big Ben – Éditions Groinge)

couv

Quelle ironie du sort ! Marion avait laissé tombé Kévin qui semblait incapable de concrétiser ses projets pour Fastidious, un jeune et brillant auteur parisien et voilà que Kévin se révèle (grâce à Émilie) et tout le monde le courtise. Marion verra-t-elle le feu qui couve en Stoppa ? Qui couchera avec qui ?
Big Ben, vous le connaissez, il se cache sous un pseudo ridicule quand il passe par ici. Animateur du célèbre fanzine Comix Club, il est aussi un des membres du fameux blog ironique Comix Pouf. On retrouve la même vision décapante sur le petit milieu de la BD avec ce soap qui aurait été impensable il y a 15 ans: des jeunes filles qui cherche à faire de la BD, des indés qui se bouffent le nez, de gros éditeurs qui essaient de récupérer les plus doués, voilà des concepts ultra modernes. Évidemment, pour en saisir tout le sel de cette série, il vaut mieux avoir quelques idées de la nouvelle scène BD mais ça me parait aussi une excellent introduction pour les apprentis auteurs. Le dessin de Big Ben est minimal mais on s’en fiche un peu: l’important ce sont les dialogues et les situations. Seul bémol: cet album paru en 2002 n’aborde pas le monde du blog BD qui n’existait pas à l’époque. Queeeeel dommage. On aurait encore plus rigolé :-)

cassé

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

5 commentaires

  • Bon sang ! J’ai les deux premiers Bétagraph, et je viens de réaliser que c’était du même auteur que Jours de classe, que je possède également. Merci Li-An

  • Les filles qui cherchent à faire de la BD … on s’y est presque habitué, maintenant.

    Sinon, merci de mettre le phare sur quelques uns de ces nouveaux dessinateurs blogueurs. Je m’y perds dans la profusion de ces nouveaux dessinateurs :-(

  • @Raymond : oui, mais là, ce n’est pas du « bloggueur classique ». C’est une espèce d’élite surentraînée…

    @Hobopok : à Orléans, les filles ne sont pas encore arrivées (et personnellement, on ne me laisse pas sortir de l’hôpital psychiatrique).

    @Grospatapouf : la faute à qui, hein ?

    @Provisus : Li-An répond aux questions que vous ne vous êtes jamais posées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *