Beau Bandit – Gus t.2 (Christophe Blain – Dargaud)

Bon, autant vous préve­nir tout de suite, voilà un billet écrit par un type qui n’a pas le cinquième du talent de l’auteur qu’il va criti­quer. Une fois ces précau­tions prises, allons-y franco !
Cela fait plusieurs années que je brâme mon admira­tion pour le travail de Blain mais je n’ai pas chroni­qué le premier Gus parce que j’y suis un peu ennuyé. Le gars Blain rêvait de réali­ser un western et j’attendais ça avec une certaine impatience. Giraud avait même été convo­qué par le service de comm de chez Dargaud pour en dire tout le bien qu’il en pensait. Ben, c’est un peu poussé puisque si Blain semble maîtri­ser le sujet, on ne peut pas parler stric­to sensu de western. Je résume le concept : une bande de hors la loi super cools passent leur temps à dévali­ser des banques et tomber amoureux. Les deux premières histoires du tome 1 avaient été prépu­bliés et j’avais beaucoup aimé leur côté énergique et efficace. Sauf qu’au beau milieu, voilà une histoire de types qui zonent place d’Italie dans les bars histoire de se choper une de ces Parisiennes si piquantes, indépen­dantes, photo­graphe, manne­quin ou écrivain en herbe et que les filles sont pas très joliment dessi­nées et que ça n’en finit plus cette histoire. Ah, zut, en fait, ils ne sont pas à Paname mais à El Dorado, une ville paumée en plein désert mais avec les filles pareil. À cet endroit là, si vous êtes un amateur de western, vous tiquez un coup. Ce n’est même plus un hommage ou un décalage, c’est un peu n’importe quoi. Et vous lisez la fin de l’album d’un oeil distrait bien décidé à ne pas acheter le tome suivant.
Sauf qu’un ami en dit grand bien sur son blog. Alors vous chaus­sez vos bottes, rechar­gez vos six coups et repre­nez la route (damned, c’est quand même Blain). Aah, c’est quand même bien dessi­né ! Et ça a plus de pêche on dirait. Les filles sont mieux d’ailleurs (étran­ge­ment dessi­nées assez réaliste alors que les types ont une tête de cartoon très rigolote). Et revoi­là la bonne ville d’El Dorado où les filles sont extra et les types beaux mais soumis (pas comme ces outlaws si sexy) et que ça commence à me gonfler ces types qui sont amoureux et il y a encore combien de pages ? bloody hell 86 !! Alors pourquoi en parler de ce second tome ? Ben il est super bien dessi­né, dès que l’on rentre dans une vraie scène wester­nienne, il y a des choses magni­fiques, des inven­tions, du mouve­ment, des idées (et Dieu sait que les idées visuelles sont rares en BD) . Alors si vous suppor­tez les types qui vous racontent combien ils sont amoureux mais qui vous montrent en plus des photos sexy de leur canon de petite amie, vous pouvez essayer cet album (je propose à la comm de Dargaud de s”associer avec les fleuristes pour la St Valen­tin).

hommage à Morris
clic

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

52 commentaires

  • J’aimais déjà pas mal Blain mais pour moi Gus c’est limite ce que je préfère de lui parce que bon ok c’est pas très western (mais on s’en fiche, d’autres le font très bien)(même en faisant semblant de faire des albums en recol­lant des bouts de bds les uns avec les autres pour faire une histoire conti­nue sur les indiens)(hum) mais j’y ai trouvé une fraicheur qui m’a rappe­lé des vieilles vieilles choses, genre des vieilles bd dont aucun nom ne me revient. La cette planche par exemple me rappelle Max und Moritz (wilhem busch). Je trouve que ça marche super bien et que ça un vrai bonheur à lire. :)

  • Ben non, juste­ment, il n’y a plus vraiment de bon western en BD. Ils tournent tous un peu autour du pot (quand ils sont intéres­sants). Pour moi, cette planche fait plus Morris. C’est vrai qu’il y a une fraîcheur et des gags très bons mais ça reste frustrant pour moi.

  • Tout pareil ! Le 1er tome m’était un peu tombé des mains, et j’adore pourtant l’oeuvre de Blain. Je trouvais ça conve­nu, un peu mou pour tout dire… C’est donc sans convic­tion que j’ai ouvert ”Beau bandit”, et là… le choc ! C’est graphi­que­ment sublime et le scénar est boule­ver­sant. Sans conteste, LA bd de ce début d’année. Du coup, tiens, j’en ai acheté quatre exemplaires que j’ai offerts à de bon(ne)s ami(e)s !

  • Glorb > je n’ai aucun mérite, je reçois quasi­ment tous les albums en service de presse… alors quand l’un d’eux sort du lot, je trouve normal de mettre la main à la poche et d’en faire profi­ter ceux que j’aime ;-)

  • J’ai lu ton texte Pierre et je pense quand même que c’est plus limité que ça. Le troisième tome sera proba­ble­ment centré sur le troisième larron, ce qui signi­fie que tes suppu­ta­tions tombent à l’eau. Quant aux fantasmes de liber­té amoureuse et sexuelle, ça tourne à l’obsession tout court. Mais je crois que je suis le seul à faire mon Schtroumpf grognon sur cet album :-)

  • Ah ah tu as sans doutes raison, je me suis laissé empor­ter par mon inspi­ra­tion (c : Il y aurait beaucoup à dire sur ces livres imagi­naires qui n’existent que dans la tête des lecteurs enthou­siastes ! Je choisi malgré tout de parier sur un prochain tome relatant les aventures d’un Gus champion de poker, d’une Calami­ty Isabel­la et d’un Clem génie du crime.

  • Je comprends tes réserves au niveau de l’intrigue pas très trépi­dante… si on attend du suspense. c’est un faux western qui prend le temps de flâner. Marrant que tu mentionnes Morris parce que j’y avais pensé aussi (mais pas osé lâcher le nom). Il me reste encore quelques pages à lire, preuve que je n’ai pas perdu le boire et le manger pour ce 2e tome. N’empêche, superbe album…

  • Blain,c’est trés bien,de plus en plus beau et”jeté”(Gus Bofa n’est pas loin)mais seul(”seul”,oui,j’m’avance un peu)Blutch,avec Capron a poussé au bout,joué réelle­ment le jeu du genre avec”rancho bravo”;tout y est,les humeurs,la matière,tout…Un peu plus à l’ouest…Trés éloigné,mais ayant cepen­dant fui l’académisme de ses débuts je reste fasci­né par le travail de Marc-Renier(blackhills),sa démarche étant pourtant si loin de ces blutch billon…Il parvient pourtant à donner une approche trés juste,réaliste et…”vécue”.Merci Li An pour ces découvertes,au passage ;

  • Pour info : de belles images de Thier­ry Martin visibles sur bulle­dair cité plus haut par Pierre. (pseudo sur le blog : Matrix)

  • J’ai juste feuille­té le Marc Renier. Je ne peux donc pas commen­ter. Rancho Bravo est excellent, c’est bien vrai mais il ne faut pas oublier le magni­fique ”Les ogres” de Blain & David B. qui me parle plus au niveau scéna­rio. En atten­dant mon western à moi :-)) ah ah

    Papy : pense à nous donner un lien, c’est quand même plus facile.

  • Ben quoi, il est 6 posts au-dessus le lien. Je le dis dans mon post. T’étais mal réveillé Li-An ? (ou alors t’as la flemme de remon­ter un peu chez Pierre ? Ou je m’ai mal expri­mé peut-être…)

  • Ouais, fecti­ve­ment, j’eusse pu être plus expli­cite. Donc on va d’abord dans bulle­ga­le­rie, puis archives, et là à droit on trouve la liste. Le 4ème en descen­dant est donc Matrix, qui si je ne fais pas erreur, serait T.Martin. Ouf ! Mille excuses.

  • Info…info :-))) (après tout j’ai encore 20 ans à occuper facile). Mais quand je vois les diffi­cul­tés à faire une histoire courte de 6 pages sur Pink Floyd (que j’ai choisi), je me dis que ce n’est pas gagné (j’ai quand mm une bonne base de scénar pour le western).

    Papy : boundiou, quand un ailier a un Zéro dans le dos, on est plus précis que ça ! http://​www​.bulle​dair​.com/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​r​u​b​r​i​q​u​e​=​i​l​l​u​s​t​r​a​t​i​o​n​s​-​a​r​c​h​i​v​e​s​&​p​s​e​u​d​o​=​m​a​t​rix
    C’est sympa­thique mais il n’y a pas une planche à voir :-( (et leur galerie est à revoir sur bulle­dair !).

  • Bon, de retour de trois jours dans la Manche (avec un ”m” majus­cule), je vois, Li-An, que tu as trouvé Matrix. Encore excuses, mais j’avais un scramble à faire, et j’ai pas traîné, d’où absence de lien final.
    Y avait pas de planche(s) mais boah, déjà trouver le Martin dans ce fouillis de dessins sous pseudos, c’était pas de la tarte hein ! (aussi dur que repérer un nid de japs dans la jungle à 10000 pieds)

  • Bon alors, les dessins sont pas mal, et rien que pour ça, c’est énOrme ! L’hôtel en plein désert, j’adore ! Je préfère Isaac mais Beau Bandit et Gus, il y a de l’idée ! Le type renou­velle le genre, quand même.

  • Rosema­ry : je reste quand même réser­vé. Je ne sais pas si c’est un renou­vel­le­ment. Pour ce que le soit, il faudrait que d’autres auteurs partent sur la même piste :-)

  • Totoche : la Manche en France (Ouais j’sais bien qu’t’as compris) (près d’Avranche, pour la rime), sans balai, y a pas des Corsair partout, faut pas rêver. *Y a Millet qu’est né dans la Manche, c’est pas rien le gars. C’était mieux à l’époque sans l’usine de La Hague.

  • Je ne crois pas que ce soit la même chose, Totoche. Blain mélange fantasmes person­nels et fantasmes western alors que Dumon­theil fait une histoire autour du western sans qu’il y ait de véritable référence au cinéma du genre.

  • Boying­ton > As-tu eu l’occasion de visiter l’exposition ”Loustal en clair-obscur” à Cherbourg-Octeville ?

  • Totoche : sans regret, j’étais en bas de la Manche(!)en famille, sans route supplém. prévue.(C’est déjà ben loin d’chez mi, heiiinnn, com’ dirait l’aut’ à l’mode à c’t’heure…, alorsss) Sinon, j’aurais bien appré­cié Loustal. Pourvu que l’expo se fasse ailleurs après, tout là-haut par exemple. On peut rêver :-)
    C’est comme li-An, il s’en va chez les bataves… Pourvu qu’il s’arrête dédica­cer un peu plus bas chez nousottes, après. (A Bergues peut-être…)

  • Oui, j’ai failli faire un billet sur ce numéro mais j’ai eu la flemme. Pour résumer, il est plutôt inutile sauf que quelques uns s’en tirent avec classe. Je compte de dépiau­ter, je manque de place.

    Et merci pour le compli­ment : pour l’instant je n’ai eu droit qu’à des ronchons qui se plaignaient qu’il fallait cliquer une fois de plus pour accéder au billet ou que c’était plein de boîtes…

  • J’aimais beaucoup la bande bleue Corsair sous les vignettes, avant.
    Blain, c’est bien, mais sa nana ne dégage pas l’érotisme de Françoise la survi­reuse, et sa bécane a pas de classe à côté du low-rider-tigre de Peelaert.
    Voilà j’ai craché tout mon venin. °-°
    (Mais si il est très bien ton blog comme ça, Li-An. .….…Quand c’est que tu le rechanges?)

  • Peelaert c’était quand même dur à lire même si très graphique. Vain est plus lisible.
    (mon blog change­ra peut-être si je tombe sur un thème plus beau/​pratique que celui-là. Le précé­dent était un peu un choix à la va vite pour commen­cer à bosser sous WordPress (j’aimais bien la façon de mettre en avant un billet dans la sidebar) mais j’ai eu plein de petits problèmes de mise en page avec, des bugs de présen­ta­tion pas géniaux etc… Et j’avais en tête d’utiliser un thème ”magazine” (c’est comme ça que ça s’appelle) avec des extraits d’articles parce que ça permets de voir beaucoup de choses d’un coup d’oeil quand on est nouveau visiteur. Et si c’était pour faire un Blogg­ger de plus, autant rester sous Blogger). Quoiqu’il en soit, ce thème me plaît bien. Il est simple, facile à manipu­ler et efficace).

  • Très agréable cette nouvelle présen­ta­tion.
    Néanmoins, si je peux me permettre de donner mon avis, je trouve que le ”nouveau” billet à la une mérite­rait tout de même d’être en entier …
    Qu’en pensent les autres ?

  • Bah, ils peuvent penser ce qu’ils veulent, je ne le ferai pas parce que ça foutrait en l’air le concept général :-)

  • Ouais c’est vrai c’est sympa cette présen­ta­tion, mais je trouve que ce concept (surtout s’il est général mon capitaine) devrait être en mesure de nous propo­ser son billet de une en entier.

    Oups, je sors, je ne faisais que penser…

  • Ben mes ronchons, vous n’avez plus qu’à espérer que je craque dans quelques mois sur un thème avec billet en entier.

  • Le ”c’était mieux avant”,je ne savais pas que ça coulait aussi sur internet…Non,non,c’est trés bien ainsi;le vieillard que je suis(dans 5mn)et qui ne saurait scanner quoique ce soit(désolé,alors,pour les pages de Servé;j’ai pas le matos…)apprécie cette maquette,trés”presse”,non?Bon courage et merci pour ces décou­vertes.

  • Hum, tu peux essayer l’appareil photo que j’ai une idée du truc :-). Merci pour les encou­ra­ge­ments (et en effet, c’est très ”presse”).

  • J’ai toujours trouvé ça horri­ble­ment compli­qué à lire et je ne l’ai mm pas acheté dans ma jeunesse quand on le trouvait partout en soldes…

  • Je disais juste ça comme ça, en passant (c : J’ai effec­ti­ve­ment eu l’occasion de feuille­ter cet album et l’ai trouvé à peu près illisible.

    Bon, sinon, le Gus 3 figure dans la sélec­tion Angou­lême 2009.

  • Oui, ça devient comme Cannes : des albums que l’on n’a pas lu en compet. En tant qu’auteur, j’avoue que ça a un côté un peu surréa­liste. On voit les autres de loin recon­nus et mis en avant et on reste sur le bord de la route à manger des glaces à l’eau…

  • J’ai lu ton texte Pierre et je pense quand même que c’est plus limité que ça. Le troisième tome sera proba­ble­ment centré sur le troisième larron, ce qui signi­fie que tes suppu­ta­tions tombent à l’eau

    Ah ah, après lecture du troisième tome il s’avère que que j’avais vu juste !

    Li-an, j’exige une tringle à rideaux !

  • Bon, j’ai bien fait d’en prendre un wagon entier. Quelle couleur ta tringle. Quoique… éh, je l’ai pas encore lu moi, cet album ! Je demande à voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *