Bardin le Surperréaliste ( Max – L’Association )

Oulala, ça fai­sait une paye que je n’avais pas ache­té un album chez l’Assoce et j’en étais venu à croire qu’ils étaient à l’agonie (j’oubliais les ventes mons­trueuses de Niclapolis). Et puis, pouf pouf, je tombe chez mon libraire pré­fé­ré sur Bardin, Mattichio et Mattioli. Je ne chro­ni­que­rai pas les deux der­niers (le Matticchio, il est ben trop cher pour moi) mais on ne va pas pas­ser à côté de Max !
J’avais déjà par­lé de Max illus­tra­teur ici et j’avais dit que ses BD ne me par­laient pas plus que ça. Bardin, le gars à la tête ronde arrive à point pour me faire chan­ger d’avis. Réalisées entre 1999 et 2006, ces courtes his­toires débutent par un hom­mage aux sur­réa­listes avant de prendre des che­mins de tra­vers com­plè­te­ment bar­rés. Vous y ver­rez Bardin rédi­ger un hymne magni­fique à la BD, lut­ter contre ses cau­che­mards, tutoyer les Dieux et vous décou­vri­rez St Cérémoni, le patron des pares­seux (et pour­quoi la paresse est la plus belle des ver­tus). Le des­sin est clair et beau, Max s’amuse beau­coup avec ses thèmes favo­ris (le sym­bo­lisme, le sens reli­gieux) et le livre est un très bel objet. À noter chez Sinsentido Ediciones un recueil de cro­quis “Conversacion, sketch­book” qui ne me paraît pas indis­pen­sable…

clic l’image le cyclope rouge dans la forêt

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

6 commentaires

  • la planche est fichtre classe en tout cas. M’en vais aller faire un tour chez ma libraire pour voir si t’as pas des actions à l’assoce en fait, mar­gou­lin … (le cri du mar­gou­lin, ça vous bran­chait pas ?)
    a bien­tôt en métro­pole ..

  • Éh ben tu la salue­ras de ma part, ta libraire :-) Dommage que je n’ai point d’actions à l’Assoce, j’aurai pu avoir gra­tos le Mattichio…

  • C’est l’occasion de chan­ger de pseu­do !
    et espé­rons que le vrai Max pas­se­ra par ici.
    Je ne connais­sais pas vrai­ment cet auteur, mais tes posts à son sujet me donnent envie d’en voir plus (sur­tout le Bardin).
    En ce moment l’imprononçable mais pas­sion­nant “klare lijn inter­na­tio­nal ” lui consacre un long article que je n’ai pas encore pris le temps de lire.
    klarelijninternational.mi…

    Sinon, j’apprends que l’assoce fait de la cou­leur et édite Mattichio et Matiolli ! (c’est pas vrai­ment les genres dans les­quels je cata­lo­guais “l’association” dont je n’étais pas un grand fan).
    (Ok, je vis sur une île déserte, et le pre­mier libraire n’est pas à moins de 20 miles nau­tiques, donc je sup­pose que “las­soce” a été rache­té par Leclerc , reven­du à Gallimard puis futu­ro­po­lis qui en par­te­na­riat avec les musées Italiens ont crée “l’assoce spa­ghet­ti” :-( por­ca mise­ria !

    Je suis très curieux de voir le Mattichio dont j’aime beau­coup “sans sens”.
    Je sup­pose que tu veux par­ler de “la tri­lo­gie de Monsieur Ahi” au sujet duquel je ne trouve pas grand chose hor­mis quelques images “Residentielles” sur un site amé­ri­cain.

  • Ah ah, j’ai récu­pé­ré le Mattichio par la suite, et il est inter­ve­nu sur le blog ici li​.an​.free​.fr/​b​l​o​g​/​i​n​dex.…
    L’Association étant au centre du cyclone qui secoue la BD en ce moment, elle se cherche un peu -vu que tout le monde les a repom­pé, qu’elle s’est fâchée avec les autres etc… Je trouve son tra­vail de réédi­tion remar­quable et fran­che­ment, ça fout tel­le­ment la honte aux autres qu’ils sont obli­gés de suivre peu ou prou.

  • Fichtre ! Ton blog est en favo­ri chez tous les grands de ce monde, ma parole !

    “Monsieur Max est deman­dé à l’accueil !”
    “El Señor Max es pedi­do a la recep­ción”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *