Bardin le Surperréaliste ( Max – L’Association )

Oulala, ça faisait une paye que je n’avais pas acheté un album chez l’Assoce et j’en étais venu à croire qu’ils étaient à l’agonie (j’oubliais les ventes monstrueuses de Niclapolis). Et puis, pouf pouf, je tombe chez mon libraire préféré sur Bardin, Mattichio et Mattioli. Je ne chroniquerai pas les deux derniers (le Matticchio, il est ben trop cher pour moi) mais on ne va pas passer à côté de Max !
J’avais déjà parlé de Max illustrateur ici et j’avais dit que ses BD ne me parlaient pas plus que ça. Bardin, le gars à la tête ronde arrive à point pour me faire changer d’avis. Réalisées entre 1999 et 2006, ces courtes histoires débutent par un hommage aux surréalistes avant de prendre des chemins de travers complètement barrés. Vous y verrez Bardin rédiger un hymne magnifique à la BD, lutter contre ses cauchemards, tutoyer les Dieux et vous découvrirez St Cérémoni, le patron des paresseux (et pourquoi la paresse est la plus belle des vertus). Le dessin est clair et beau, Max s’amuse beaucoup avec ses thèmes favoris (le symbolisme, le sens religieux) et le livre est un très bel objet. À noter chez Sinsentido Ediciones un recueil de croquis « Conversacion, sketchbook » qui ne me paraît pas indispensable…

clic l’image le cyclope rouge dans la forêt

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

6 commentaires

  • la planche est fichtre classe en tout cas. M’en vais aller faire un tour chez ma libraire pour voir si t’as pas des actions à l’assoce en fait, margoulin … (le cri du margoulin, ça vous branchait pas ?)
    a bientôt en métropole ..

  • Éh ben tu la salueras de ma part, ta libraire :-) Dommage que je n’ai point d’actions à l’Assoce, j’aurai pu avoir gratos le Mattichio…

  • C’est l’occasion de changer de pseudo !
    et espérons que le vrai Max passera par ici.
    Je ne connaissais pas vraiment cet auteur, mais tes posts à son sujet me donnent envie d’en voir plus (surtout le Bardin).
    En ce moment l’imprononçable mais passionnant "klare lijn international " lui consacre un long article que je n’ai pas encore pris le temps de lire.
    klarelijninternational.mi…

    Sinon, j’apprends que l’assoce fait de la couleur et édite Mattichio et Matiolli ! (c’est pas vraiment les genres dans lesquels je cataloguais "l’association" dont je n’étais pas un grand fan).
    (Ok, je vis sur une île déserte, et le premier libraire n’est pas à moins de 20 miles nautiques, donc je suppose que "lassoce" a été racheté par Leclerc , revendu à Gallimard puis futuropolis qui en partenariat avec les musées Italiens ont crée "l’assoce spaghetti" :-( porca miseria !

    Je suis très curieux de voir le Mattichio dont j’aime beaucoup "sans sens".
    Je suppose que tu veux parler de "la trilogie de Monsieur Ahi" au sujet duquel je ne trouve pas grand chose hormis quelques images "Residentielles" sur un site américain.

  • Ah ah, j’ai récupéré le Mattichio par la suite, et il est intervenu sur le blog ici li.an.free.fr/blog/index….
    L’Association étant au centre du cyclone qui secoue la BD en ce moment, elle se cherche un peu -vu que tout le monde les a repompé, qu’elle s’est fâchée avec les autres etc… Je trouve son travail de réédition remarquable et franchement, ça fout tellement la honte aux autres qu’ils sont obligés de suivre peu ou prou.

  • Fichtre ! Ton blog est en favori chez tous les grands de ce monde, ma parole !

    "Monsieur Max est demandé à l’accueil !"
    "El Señor Max es pedido a la recepción"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *