Autobiography of me too (One and Two) (Bouzard – Les Requins Marteaux)

Ces albums à la couverture toilée, au papier blanc glacé et résistant, à l’impression noir et blanc de grande qualité, feront la joie des collectionneurs qui sauront reconnaître l’investissement à long terme propre à ravir leurs enfants et petits enfants qui pourront capitaliser sur ces objets (par l’intermédiaire de E Bay par exemple).
Ce que j’ai pu hésiter à les acheter ces bouquins… J’avais lu dans le défunt Bandes Dessinées Magazine ( ou BD Mag, j’sais plus ils ont tous des noms pourris ces magazines) une planche de Bouzard qui m’avait fait beaucoup rire (où il envisageait de se mettre à l’héroïque fantaisie après avoir explosé l’autobiographie). Et pis Bouzard était invité à la Réunion et c’était le moment où jamais d’investir dans un bel album à dos toilé (dédicacé, mazette !). Je ne regrette pas mon achat. En plus d’un papier blanc glacé et résistant, ces BD sont pleines d’histoires courtes hilarantes plus ou moins véridiques (je doute que Bouzard ait un chien qui parle) qui narrent la vie de tous les jours d’un dessinateur nommé Bouzard (et qui ne ressemble pas du tout physiquement au vrai Bouzard). Bouzard se transforme en Ramon, Bouzard écoute (très fort) du rock, Bouzard se cuite (souvent), autant d’expériences enrichissantes pour le lecteur et l’auteur. Si vous comptiez acheter à votre belle-mère le dernier Satrapi, offrez les Bouzard à votre meilleur ami…

> voir une planche ici

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *