Ariol – Copain comme cochon (Emmanuel Guibert & Marc Boutavant – Bayard BD)

Autant l’avouer tout de suite, Titeuf de Zep m’a toujours plongé dans des abîmes de perplexi­té. Autant je suis épaté par la technique de son travail, autant les histoires du gamin à la houppe ne réveillent aucun souve­nir fugace. Ça peut être drôle, efficace, provo­ca­teur mais ce n’est jamais pour moi synonyme d’enfance. Alors peut-être que j’ai eu une jeunesse dorée ou épargnée mais je me recon­nais bien plus dans Ariol et ses grands yeux ouverts sur le monde, son copain Ramono qui aime bien faire les choses un peu dange­reuses, son rapport aux adultes et aux autres. Voilà un vrai petit cousin au petit Nicolas. Et le dessin de Marc Bouta­vant est aérien et tendre comme je les aime.

papi dans l'eau
cliko cliko

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

2 commentaires

  • allez un petit commen­taire moi le petit nicolas ça m’a toujours gonflé et je ne comprend toujours pas pourquoi on en fait tout un patacaisse. pour ariol le dessin à peine esquis­sé me parait diffi­cile à saisir faudrait voir les histoires mais mon chouchou c’est jojo geerts voila un auteur qui saisit à merveille l’enfance le truc c’est que chacu­na ressens tout ça avec son vécu

  • Ah ah, enfin Raoul !! Homme de peu de foi, c’est super Ariol (et Jojo aussi d’ailleurs, c’est pour ça que j’en parle plus haut).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *