Anne – le Royaume t.1 (Benoit Feroumont – Dupuis)

On va com­men­cer par ce qui fait mal. Qu’est-ce que c’est que cette cou­ver­ture, mais keskecéke7couverture ??? On dirait Cosette qui voit pas­ser un avion dans le ciel et qui rêve de vacances aux Bahamas (avec des cou­leurs pas géniales). Et le sti­cker ? BD approu­vée par Spirou. Bravo, magni­fique ! En fait, ils n’aiment pas ça du tout, c’est pour ça qu’ils le publient dans Spirou. Ça atteint presque le niveau débilo/commercial du fameux sti­cker “un pre­mier album par de jeunes auteurs” (ou un truc comme ça) pon­du par Dargaud d’il y a quelques années.
Heureusement que Raoul Ketchup m’a recom­man­dé l’album, ça rend tou­jours curieux. Benoît Feroumont narre ici les (més)aventures d’Anne, la bon­niche du Roi, celle qui sent bon, qui fait de super tartes et qui se réfu­gie dans le lit dus­dit Roi parce que les chouettes effraient (sors de ce corps, Degotte !). Ça plaît pas à la Reine (on peut la com­prendre) qui la fiche dehors cette jeu­nette mal­gré qu’elle fut éle­vée avec les Princes et Princesse (qui la regrettent entre deux par­ties de bil­bo­quet) (et ça explique que le Roi ne se for­ma­lise pas de cou­cher avec elle en tout bien tout hon­neur). La voi­là à la rue ou plu­tôt devant une auberge à rem­plir. Un for­ge­ron cos­taud mais niais tombe amou­reux d’elle et j’ai oublié de par­ler des oiseaux qui parlent, sources de tous les mal­heurs d’Anne.
Vu le titre de la série, on peut ima­gi­ner que c’est le Royaume qui sera le centre de ces his­toires et que Anne n’est qu’un des mul­tiples per­son­nages mais ça com­mence bien. C’est frais, enle­vé, Feroumont sim­pli­fie le décor pour mettre en valeur ses per­son­nages qui bougent bien et … véri­fions un truc. J’aurais dû le devi­ner, il est ani­ma­teur belge (c’est pos­sible ça ?), il a notam­ment tra­vaillé sur les Triplettes de Belleville, ça explique cer­taines poses et regards. Mais contrai­re­ment à cer­tains de ses col­lègues, ce n’est pas “trop”, il cherche la sim­pli­ci­té et ça va bien à son des­sin. Les gags sont idiots, quelque fois pure­ment gra­phiques, les per­son­nages oscil­lent entre naï­ve­té et bêtise (il faut voir la Reine san­glo­ter hypo­cri­te­ment) et fina­le­ment on n’est pas loin des Grands Anciens genre Peyo (le bil­bo­quet ?) ou Goscinny. Une série pour “jeunes” qui a su retrou­ver une inno­cence quelque peu mal­me­née par la bande à Tchô. Moi, je vais suivre ça avec inté­rêt (même avec une moche cou­ver­ture) sur­tout que c’est plus un album d’introduction qu’autre chose. Au fait, en me reli­sant, je me demande s’il n’y a pas un sous-entendu éro­tique caché der­rière tout ça…

royaume-anne-benoit-feroumont-pl

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

15 commentaires

  • Merci Li-an comme ça on est au moins 2 à sou­te­nir cette excel­lente BD
    (qu’est-ce que tu lui trouve à la couv’ ? (un peu trop fla­shy)

  • A cette epoque le “string” n’était pas encore inven­té on por­tait des culottes fen­dues en den­telle. Elles vont d’ailleurs s’enflammer au cour de cette album révé­lant…

  • J’ai décou­vert quelques pages en lisant (presque) par hasard un Spirou et je rejoins tout ce que tu écris. C’est plein de spon­ta­néi­té et on n’a pas trop l’impression d’avoir déjà lu ça mille fois.

    Si en plus de parles de “Peyo” … ça déclenche presque un réflexe de type Pavlov (ache­ter … pas ache­ter). ;-)

  • Dans ce flot de louanges-méritées,trés-j’émettrai une seule réserve:Cette mode qui devient un peu “facilité“de prendre le sem­pi­ter­nel déca­lage époque historique/dialogues trés “jeune” contemporains.Là où Goossens par­vient encore et tou­jours à surprendre,ici le res­sort est un peu mou.Mais l’ensemble l’emporte et LE ROYAUME se lit avec beaucoup,beaucoup de plai­sir!
    Quant au dessin,le talent est délicieux;dommage de ne pas enri­chir les pages au pro­fit du mouvement(Aaaah,‘i chi­pote…)

  • Je recon­nais que la “mode” du lan­gage moderne est un peu saoû­lante (j’ai lu récem­ment un truc qui ne m’a pas plu écrit comme ça mais impos­sible de me rap­pe­ler ce que c’était). Dans ce cas c’est moins génant puisque c’est un royaume d’opérette et donc moins ancré dans un réa­lisme his­to­rique. De plus, le texte moderne per­met aus­si de tra­duire de manière plus com­pré­hen­sible la pen­sée des per­son­nages. Une des rai­sons pour les­quelles je ne suis pas allé au bout de Deadwood vient des dia­logues écrits comme de la lit­té­ra­ture de l’époque (à part les gros mots) et que je finis­sais pas haïr.

    @Raymond : y’a pas un Johan et Pirlouit avec un bil­bo­quet ?

  • je suis d’accord, li-an, c’est agréable de voir un des­si­na­teur qui pro­vient de l’animation et qui ne tombe pas pour autant dans les tics dis­neyiens. j’ai lu les quelques pre­mières pages, c’est gen­til, dans le bon sens du terme, la com­pa­rai­son avec peyo n’est pas mal­ve­nue. un peu loin de mes habi­tudes d’achat cela dit.

  • C’était pas dans Gully, le bil­bo­quet ?
    Le genre de ques­tion fon­da­men­tale (genre “barbe des­sus ou barbe des­sous”) qui va m’empêcher de dor­mir tant que je n’aurai pas puvé­ri­fier !

    Cette mode, c’est pas l’influence Kaamelott ?

  • @david t : moi, j’essaie jus­te­ment de ne pas res­ter dans des habi­tudes contrai­gnantes et sté­riles :-)

    @Totoche : c’est ce que je me suis deman­dé en me retour­nant dans mon lit moi aus­si. Ça doit être Gully. Et Gaston mais bon…
    Ça com­mence déjà avec Sacré Graal. Et Mel Brooks. C’est même un genre dans la comé­die ciné US.

  • Y a du bil­bo­quet dans Boule et bill.Il fal­lait que cela fusse dit.M^me si j’ai pas vrai­ment véri­fié.
    Mes brins d’aigreur sur LE ROYAUME(Roooh,légères)sont un peu nées de ce que Feroumont en a délais­sé WONDERTOWN(sc.Velhmann)que je trou­vais plus audacieux,plus personnel,plus fou;avec une écri­ture déli­cieuse et un monde prenant.(m^me sans bilboquet,oui,ça aurait été mieux)

  • Ah oui, j’avais hési­té sur Wondertown. Mais là, il est seul maître à bord et c’est tou­jours plus exci­tant pour un auteur :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *