Ambre gris (Michel Durand – Glénat)

ambre-gris-michel-durand_02

J’avais un peu perdu de vue Michel Durand ces dernières années, occupé qu’il était à faire des séries avec des flingues dedans. Du coup, l’arrivé d’Ambre gris sur les étals des libraires a allumé mon regard d’épagneul blasé.

Sur le baleinier Bel Espoir règne en despote sadique Pierre Masquelier, rongé par des besoins de revanche et ses problèmes sexuels – il ne peut s’unir avec Jocelyn, embarquée à son bord, que dans un bain de spermaceti, l’équipage pouvant alors profiter auditivement de ses prouesses. Et il y a l’abbé Grégoire Levasseur, qui a perdu la foi et tente de lutter contre la folie meurtrière de Masquelier.
Après Le loup des mers de Riff Reb’s, voilà un nouveau capitaine de navire complètement givré. Mais autant le capitaine Larsen fascinait par sa force physique et intellectuelle, autant Masquelier est fragile et corrompu.

Difficile de parler de l’histoire: on découvre l’équipage, on recueille des matelots (avec une guest star), on pêche le cachalot et le capitaine se révèle peu à peu. L’album est surtout incontournable pour le dessin de Durand qui va chercher cette fois-ci du côté de Bofa (et des post Assoce type Blain du coup). Simplifié jusqu’à l’os (les pieds et les mains disparaissent quelque fois), inspiré, il trouve des images étonnantes et les couleurs d’Alexandre Boucq accentuent le côté étrange de la chose.
J’ai failli crier au chef d’oeuvre (enfin, une BD visuellement inspirante) mais difficile de savoir où va cette histoire dans ce premier tome. Masquelier est vraiment méchant mais on frise la redondance et l’abbé a un peu de mal à faire le poids en face. De toute manière, vous n’avez pas le choix, il faut acheter cet album juste parce qu’il sort de l’ordinaire, que Durand est un énorme dessinateur et que le reste de la production a du mal à m’exciter – on regrettera une couverture qui aurait pu être plus accrocheuse quand même.

ambre-gris-michel-durand-site

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *