Alcibiade, une BD en mouvement de Rémi Farnos (La Joie de Lire)

alcibiade-remi-farnos

Cheminement fantasyste

J’ai vu ça sur le comptoir du libraire et je l’ai pris. Pof. Ça n’arrive pas souvent.
Il faut dire qu’un rapide feuille­tage montrait des planches parta­gées en seize cases de mêmes dimen­sions dans lesquelles s’agi­taient de petit person­nages fanta­sy. Ça faisait furieu­se­ment penser à Trond­heim et l’ensemble était telle­ment mignon que je me suis dit que je pouvais me lancer.

Alcibiade est un petit bonhomme qui part vers l’Est à l’aven­ture. Sur son chemin, il va croiser des person­nages hauts en couleur qui vont l’aider et des méchants qui vont essayer de lui causer du tort.

L’his­toire est simple et joue sur la forme. Dans certaines planches la page divisée en seize cases devient un lieu décou­pé où le person­nage évolue – un peu comme dans Les trois chemins du même Trond­heim. Rémin Farnos semble très intéres­sé par une approche oubapienne de la narra­tion – on pourra se référer à son précé­dent ouvrage Thomas & Manon compo­sé de 200 cartes à assem­bler pour créer une histoire BD – à décou­vrir ici http://​www​.remifar​nos​.com/​#​!​t​h​o​m​a​s​e​t​m​a​n​o​n​/​c​ee5.
Malheu­reu­se­ment, le fond ne suit pas trop. Les person­nages sont juste esquis­sés et les péripé­ties semblent tenir du hasard plutôt que d’une histoire vraiment écrite – seule la fin est vraiment bien raccord avec le concept. C’est vraiment dommage parce que l’objet lui-même est très joli avec certaines planches marquantes. D’ailleurs, comme La Joie de Lire – l’édi­teur – a une politique de prix très correcte, j’encou­rage à inves­tir dans la jeunesse – c’est d’ailleurs présen­té comme un album jeunesse.

alcibiade-remi-farnos-01

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *