À bord de l’Étoile Matutine (Riff Reb’s – Noctambule)

etoile-matutine-couv

À peine relan­cé le débat sur l’adaptation que Riff Reb’s ex-de la bande à Basile… à Asylum lance un pavé dans l’Océan avec un très bel album adap­té d’un recueil de nou­velles de Mac Orlan (je vais finir par croire que ce blog tourne en rond). Publié dans une nou­velle col­lec de chez Soleil consa­crée à l’adaptation lit­té­raire (j’en vois qui s’en partent se jeter d’une falaise), Riff Reb’s fait un bou­lot d’enfer. Déjà, il a le bon goût de par­tir d’un recueil de nou­velles de pirates et en plus pas connu du grand public (je repré­sente le grand public). On est assez loin de L’île au tré­sor dont l’ombre plane pour­tant sur ces planches. Au lieu d’un brave petit gar­çon cou­ra­geux comme nar­ra­teur, on a droit à une cra­pule inno­cente qui étrangle une gamine pour voir com­ment elle est faite sous ses jupes et qui s’embarque sur l’Étoile Matutine sans idée arrê­tée. Suivent des his­toires ter­ribles de sirène aban­don­née en pleine mer, de port rava­gé par la peste, d’aveugles se bat­tant en duel, de chasse au tré­sor mal bar­rée et d’amours qui finissent très mal. Mac Orlan a une vision grin­çante de l’Humanité et ça cor­res­pond tout à fait à la sen­si­bi­li­té d’un Riff Reb’s au des­sin expres­sion­niste, aux trognes gri­ma­çantes et qui n’a pas peur des scènes crades.
L’album innove aus­si dans la forme avec ce nou­veau for­mat que j’appelle “Kstr”, car­ton­né et en cou­leurs petit for­mat, bien adap­té à ce genre de récit de longue haleine et où le des­sin pré­cis et tra­vaillé de Riff Reb’s place la barre haut puisqu’on avait plu­tôt l’habitude de voir des choses plus “jetées” ou du moins plus rapides dans ce genre de for­mat.
Au final, une excel­lente sur­prise qui donne envie de suivre la col­lec­tion qui nous change agréa­ble­ment des Boule de Suif d’auteurs petit bras !

marin à terre

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, informez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
,

16 commentaires

  • j’aime bien les têtes de mort dans l’écume de la mer sur la couv :)
    effc­ti­ve­ment un album avec une belle ambiance , je ne l’ai pas encore lu par ailleurs .
    Et un gra­phisme ” hors ten­dance” ;)

  • J’ai oublié de dire que les bateaux et l’océan sont très bien ren­dus ce qui est loin d’être évident.

  • Le trai­te­ment des cou­leurs a l’air inté­res­sant et intel­li­gent, n’enlevant rien au superbe des­sin en noir et blanc sous jacent, et accen­tuant même l’ambiance (sans doute) glauque.

  • Les cou­leurs jouent à chaque fois sur des varia­tions mono­chromes et par­ti­cipent à l’atmosphère de joie et de légè­re­té de l’ensemble en effet.

  • Au final, une excel­lente sur­prise qui donne envie de suivre la col­lec­tion qui nous change agréa­ble­ment des Boule de Suif d’auteurs petit bras !”
    -> tu veux un fouet ?

  • Ah oui mais alors,“Boule de suif”/“Hombre”(de M.Ritt),qui lui m^me est une adaptation,qui lorgne d’un roman à une nouvelle.Où te situes-tu?!?Non,mais je pose la question.Que de choix frileux,cependant dans ces adaptations,certes de qualité…Je songe à des Léautaud,des Camara Laye…Riff’ c’est trés bien,mais je lui pré­fère l’incroyable Edith,la seule du groupe à avoir quit­té les années 80(“Qu’elles ne reviennent Jamais!”).

  • Ah ben, je n’ai jamais vrai­ment accro­ché au tra­vail d’Edith pas assez gra­phique à mon goût… C’est vrai qu’on peut aller loin dans l’adaptation mais faut être moti­vé aus­si :-)

  • @julien :
    Les années 80 te collent au c.. mon cher Julien :

    Les Hauts de Hurlevent T. 1 par Edith et Yann chez Delcourt.

    …Et Asylum était tou­jours vivant…

  • Je confirme,
    Cette adap­ta­tion est une des très bonnes sur­prises du moment.
    Si on va au delà du trai­te­ment de la cou­leur (qui peut rebu­ter de prime abord), le tra­vail gra­phique est éton­nant de pré­ci­sion et de richesse. Il y a du gros bou­lot là des­sous !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *