Retour de la Réunion…

gaspard-supplement-couv Ouf, me voilà de retour après 7 jours passés à la Réunion pour le fameux festival Livres et BD. Autant le dire franchement, ça a été un festival très différent des précédents (changement de lieu, de philosophie…) et très contrasté dans ses résultats. Je ne parlerai pas de ce qui n’a pas fonctionné, je vais plutôt me pencher sur ce qui m’a intéressé/amusé/intrigué.
En premier lieu, il se peut que ce festival soit le point de départ d’un nouveau souffle pour la BD réunionnaise. On y retrouvait évidemment les éditeurs locaux comme Orphie ou Epsilon qui ont su gérer le trou d’air laissé par le retrait du Cri du Margouillat de la scène éditoriale ces dernières années. On peut même dire que Fabrice Urbatro est la grande « révélation » du festival. Il a été très sollicité et l’habillage des bibliothèques de St Denis avec des extraits de sa BD Nèfsèt Kat avait beaucoup de gueule. Le tome 2 est d’ailleurs prêt à sortir.
hippolyte-afrique-papa-affiche Tout aussi marquant, l’annonce par Jean-Luc Schneider, libraire des Bulles dans l’Océan, de la création d’une maison d’édition du même nom avec un premier album signé Hippolyte reprenant les planches et photos du travail réalisé pour la revue XXI L’Afrique de papa, travail d’ailleurs exposé sur le salon et prévu en mars/avril. D’autres livres sont annoncés avec des auteurs pas inconnus des lecteurs de ce blog (quel suspens !). Et que devient le Centre du Monde dans tout ça ? Boby Antoir, notre révéré ancien Président/rédac chef/j’en passe et des meilleures, proposait, dans le cadre de la maison d’édition associée au Cri du Margouillat, le livre Îles en bulles par Christophe Cassiau-Haurie qui reprend nombre de ses articles consacrés à la BD dans l’Océan Indien (j’en reparlerai très bientôt). Un supplément gratuit reprenant des histoires de Gaspard par Marc Blanchet était offert pour l’occasion (Gaspard narre les mésaventures d’un petit agriculteur réunionnais dans la Réunion des années 70). Vous pouvez en lire une page plus bas. D’autres projets sont prévus au Centre du Monde: un album reprenant les planches de Séné dans le Cri du Margouillat, un album consacré à Gaspard et d’autres choses. Le fanzine Lacaze était aussi présent avec quatre numéros à son actif et une envie de sortir des chemins quelque peu balisés d’une BD purement réunionnaise. On voit que la BD à la Réunion est toujours aussi vivante…

Il y avait une belle exposition de photos d’Yves Pitchen sur les Mauriciens des années 70 à nos jours. Les expos BD étaient moins marquantes avec des repros de Davodeau sur son album Un homme est mort, les originaux de Souvenirs de films, collectif publié au Lombard, une expo sur Boa, BD mahoraise de Vincent Liétar notamment publiée dans le Cri du Margouillat à une époque et une expo BD et patrimoine autour de La grippe coloniale d’Appollo et Serge Huo-Chao-Si. Et là, je me rends compte que je n’ai pas tout vu mais le fait de disperser les expos dans le salon ne m’a pas trop aidé. Pour les super curieux super pointus, il y avait même une expo hommage à Raoul Giordan qui présentait des planches originales de Meteor (vous en lirez bien plus ici: http://meteor.proftnj.com/).

Il n’y a pas eu de prix Margouillat cette année et Baru a hérité du Grand Prix de la Ville de St Denis ce qui a fait plaisir à tout le monde semble-t-il. Un festival est programmé pour 2011. Serai-je de la partie ? Mystère et bouboule de suif.

gaspard-planche-supplement

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *