Retour de la Réunion…

gaspard-supplement-couv Ouf, me voilà de retour après 7 jours passés à la Réunion pour le fameux festi­val Livres et BD. Autant le dire franche­ment, ça a été un festi­val très diffé­rent des précé­dents (change­ment de lieu, de philo­so­phie…) et très contras­té dans ses résul­tats. Je ne parle­rai pas de ce qui n’a pas fonction­né, je vais plutôt me pencher sur ce qui m’a intéressé/​amusé/​intrigué.
En premier lieu, il se peut que ce festi­val soit le point de départ d’un nouveau souffle pour la BD réunion­naise. On y retrou­vait évidem­ment les éditeurs locaux comme Orphie ou Epsilon qui ont su gérer le trou d’air laissé par le retrait du Cri du Margouillat de la scène édito­riale ces dernières années. On peut même dire que Fabrice Urbatro est la grande ”révéla­tion” du festi­val. Il a été très solli­ci­té et l’habillage des biblio­thèques de St Denis avec des extraits de sa BD Nèfsèt Kat avait beaucoup de gueule. Le tome 2 est d’ailleurs prêt à sortir.
hippolyte-afrique-papa-affiche Tout aussi marquant, l’annonce par Jean-Luc Schnei­der, libraire des Bulles dans l’Océan, de la création d’une maison d’édi­tion du même nom avec un premier album signé Hippo­lyte repre­nant les planches et photos du travail réali­sé pour la revue XXI L’Afrique de papa, travail d’ailleurs exposé sur le salon et prévu en mars/​avril. D’autres livres sont annon­cés avec des auteurs pas incon­nus des lecteurs de ce blog (quel suspens !). Et que devient le Centre du Monde dans tout ça ? Boby Antoir, notre révéré ancien Président/​rédac chef/​j’en passe et des meilleures, propo­sait, dans le cadre de la maison d’édi­tion associée au Cri du Margouillat, le livre Îles en bulles par Chris­tophe Cassiau-Haurie qui reprend nombre de ses articles consa­crés à la BD dans l’Océan Indien (j’en repar­le­rai très bientôt). Un supplé­ment gratuit repre­nant des histoires de Gaspard par Marc Blanchet était offert pour l’occa­sion (Gaspard narre les mésaven­tures d’un petit agricul­teur réunion­nais dans la Réunion des années 70). Vous pouvez en lire une page plus bas. D’autres projets sont prévus au Centre du Monde : un album repre­nant les planches de Séné dans le Cri du Margouillat, un album consa­cré à Gaspard et d’autres choses. Le fanzine Lacaze était aussi présent avec quatre numéros à son actif et une envie de sortir des chemins quelque peu balisés d’une BD purement réunion­naise. On voit que la BD à la Réunion est toujours aussi vivante…

Il y avait une belle exposi­tion de photos d’Yves Pitchen sur les Mauri­ciens des années 70 à nos jours. Les expos BD étaient moins marquantes avec des repros de Davodeau sur son album Un homme est mort, les origi­naux de Souve­nirs de films, collec­tif publié au Lombard, une expo sur Boa, BD mahoraise de Vincent Liétar notam­ment publiée dans le Cri du Margouillat à une époque et une expo BD et patri­moine autour de La grippe coloniale d’Appol­lo et Serge Huo-Chao-Si. Et là, je me rends compte que je n’ai pas tout vu mais le fait de disper­ser les expos dans le salon ne m’a pas trop aidé. Pour les super curieux super pointus, il y avait même une expo hommage à Raoul Giordan qui présen­tait des planches origi­nales de Meteor (vous en lirez bien plus ici : http://​meteor​.proftnj​.com/).

Il n’y a pas eu de prix Margouillat cette année et Baru a hérité du Grand Prix de la Ville de St Denis ce qui a fait plaisir à tout le monde semble-t-il. Un festi­val est program­mé pour 2011. Serai-je de la partie ? Mystère et bouboule de suif.

gaspard-planche-supplement

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *