Planète lointaine


Je croise régu­liè­re­ment des gens qui n’ont rien lu de moi à part ”Pla­nète loin­taine” et qui adorent cet album. On peut donc le consi­dé­rer comme réel­le­ment culte puisqu’il n’a été ven­du qu’à 1200 exem­plaires et qu’il est main­te­nant reti­ré du cata­logue Del­court. À chaque fois, je leur parle des dif­fé­rents pro­jets de suite que j’avais concoc­tés, de la pré­his­toire de cette his­toire, bref de trucs qui traînent dans mon car­ton et qu’il est temps de res­sor­tir ici.
Retrou­vez toutes les infor­ma­tions sur l’album ici .

nb : j’ai dans l’intention de réa­li­ser en 2006 une dis­tri­bu­tion de 150 exem­plaires de ”Pla­nète” numé­ro­tés signés avec un car­net sépa­ré en sup­plé­ment. Le sup­plé­ment existe et peut se com­man­der sur le site là https://​www​.li​-an​.fr/​b​l​o​g​/​?​p​a​g​e​_​i​d​=​660.

Si vous avez trou­vé une faute d’orthographe, infor­mez-moi en sélec­tion­nant le texte en ques­tion et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Étiquettes
, ,

13 commentaires

  • dis donc, ils liquident en ce moment… :/​
    tu as rache­té le stock des Pla­nète avec tes supers droits Vents d’ouest ? ;)

  • Hum, pour ce qui est des droits Vents d’Ouest, je ne suis pas aus­si opti­miste. Et c’est vrai qu’ils ont bien déga­zé chez Del­court…

  • Saches que, sans tra­hir un secret des dieux, ton album était aus­si deman­dé par les auteurs qui m’adressaient leur liste magique.
    Quel conte­nu décou­vri­rons nous dans le car­net ?

  • Ah ben voi­là un com­men­taire sym­pa, Syl­vain…
    Dans le car­net il y aura une carte pos­tale cou­ver­ture, des hom­mages de dif­fé­rents des­si­na­teurs amis et des dessins/​planches non uti­li­sées (ce que je vais mettre sur le site). Pour l’instant c’est encore flou au niveau du for­mat, du nombre de pages etc…

  • Je le confesse, je suis moins sen­sible à ton bou­lot sur Tschaï. Mais Pla­nète Loin­taine m’avait bien plu et Fan­tômes Blancs s’annonce comme assez chouette. Keep on tru­ckin’ !

  • Je n’ai pas la pré­ten­tion d’être Crumb :) (je me rap­proche davan­tage de son frère Charles). Pour te dire j’ai pas mal appré­cié le pre­mier long-métrage adap­té de Fritz the Cat, blas­phème !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *