Yunge illustre violemment le Roi Lear

John Yunge-Bateman (1897–1971) est un illustrateur britannique ressorti de son tombeau par John Coulthart à l’occasion de la mise en vente sur iBeille d’une version illustrée du Roi Lear réalisée en 1930.
Yunge-Bateman – qui signait à l’époque Yunge – était visiblement fortement inspiré par le grotesque-gothique de Harry Clarke, ce qui nous donne à admirer des images très tendancieuses d’un point de vue sexuel avec des personnages qui roulent des yeux atrocement. C’est étonnant et, autant vous prévenir tout de suite, Yunge n’a pas continué dans cette voie là et il est un peu compliqué de trouver des exemples de son travail.

Quoiqu’il en soit, ce sont les scans toujours impeccables de Book Graphics que je vous propose aujourd’hui.

yunge-roi-lear-08

yunge-roi-lear-07

yunge-roi-lear-05

yunge-roi-lear-02

yunge-roi-lear-01




  • 6 commentaires

    • De très grande classe,une ligne superbe,délicate;Il a du être nourri de cette école,celle de ses jeunes années,et n’a pu y échapper?Peut être aurait il désavoué ses influences?

      • Aubrey Beardsley étant le père de tous ces graphistes à la ligne super claire britanniques – et hors de la Grande Bretonnerie – c’est tout à fait évident. Mais d’un autre côté, c’est aussi déjà éloigné de Beardsley d’une certaine manière.

    • Beardsley était même cité comme une des influences graphiques de Hugo Pratt à l’expo à Angoulême. Je ne sais pas si c’est Pratt qui le dit ?

      • Je n’ai pas lu une tonne de bouquins sur Pratt mais je ne pas lu ça. C’est possible dans l’histoire du trait simplifié. Il faudrait demander à un vrai fan qui a tout lu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *