Une croisière au hasard (Josépé – Scutella)

Angoulême 2009 est terminé et avec lui ses terrasses bondées… Me voilà de retour et j’en profite pour saluer avec émotion tous ceux qui ont eu la patience d’écouter ma logorrhée sans fin. Bise aux filles…
Alors, je sens comme une impatience dans mon public chéri. « Est-ce que Li-An a acheté des trucs biens ? ». Ça, des trucs accrocheurs, j’en ai vu mais crise banquaire oblige, j’ai dû faire des choix draconiens. On pourrait penser que je vous dégotterai la crème de la crème mais bon, c’est plutôt le coup de coeur, le hasard innocent et le copinage intensif. Et alors… Et alors.. ?

Scutella, on ne pouvait pas les louper: affiches inondant les magasins angoumoisins (comme je le dis bien, maintenant), stand bien placé… et couvertures aguichantes. J’ai jeté mon dévolu sur le recueil d’images de Josépé, dans une certaine tendance de hachures légères qui vient de Sfar/Blain pour aller à Vincent Perriot (bon, moi aussi, je hachure gaiement, je le reconnais). L’intérêt de la hachure, quand elle est bien dense, c’est de créer des ombres, des effets de souvenirs, de choses esquissées et une dynamique intéressante. Quant c’est associé à une poésie intrigante comme ici, je craque. Josépé est déjà connu des amateurs à ce que j’ai compris et son livre accompagne avec deux petits camarades la naissance des éditions Scutella, maison angoumoisine ambitieuse qui présente de beaux objets très soignés à un prix… assez corsé. Mais il parait que c’est ultra bio, alors… (les titres sont ceux de Josépé).

L'oiseau-tuteur

Le bal des poulpes

Les criquets




  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    22 commentaires

    • Répondre février 2, 2009

      Boyington

      Oh que c’est biau! Les hachures, bien faites, j’adore ça. (Pour ça d’ailleurs que j’en fais depuis 35 ans!! Enfin, entre autre.) Pas à dire, le noir et blanc et gris en hachures, « soignées », ça jette.
      (Attention à la dégringolade des fans de couleur, lol.)

    • Répondre février 2, 2009

      Provisus

      Josépé est connu pour avoir participé à l’aventure Coconino-World dont il est un des piliers. Son travail sur la hachure me surprend agréablement, très éloigné du souvenir que j’avais de lui.

    • Répondre février 2, 2009

      julien

      Boyington lachant un « LOL »;je suis effondré.
      Le bonheur de la hachure,c’est comme les petits points de Pichard,une distraction heureuse du dessinateur et un prolongement de ce que devrait plus souvent-c’est le cas ici- susciter une image,de l’imaginaire,un ton,une tension..?Mais alors Quid de la hachure chez un F.Schuiten par exemple?Chouette découverte.

    • Répondre février 2, 2009

      Hobopok

      Je dirais même plus, il hachure un max.

    • Répondre février 2, 2009

      Li-An

      @Boyington : oh, ici il n’y a que du beau monde, Papy…

      @julien : tout se perd, en effet, Julien. Pour ce qui est de Schuiten, je n’ai jamais été un grand fan…

      @Hobopok : Bravo au petit Hobopok qui gagne un Carambar.

    • Répondre février 2, 2009

      Jean-no

      Pas pu te saluer : trop de monde faisait la queue pour toi !
      Pas vu cet album, mais je trouve Josépé, un des piliers de Coconino World, très talentueux, j’ai un bon souvenir de son « graphisgraphe » ou « batisgraphe » ou un truc comme ça, son projet de diplôme à l’école de l’image je crois. Zut je ne me rappelle plus le nom ni rien d’autre.

    • Répondre février 2, 2009

      Li-An

      Tu rigoles ou quoi ? C’était assez calme à part le dimanche matin au tout début de la dédicace. La prochaine fois, tu feras un effort :-))

    • Répondre février 3, 2009

      Boyington

      J’aurai peut-être dû lâcher un MDR pour ne pas que Julien s’effondre :-) Mais après tout j’ai quand même des origines pour moitié anglaises, alors zut. Et pourquoi j’aurais pas droit comme tout le monde au lol, d’abord, hein? Sectaire, va.
      Et vive les hachures, pour l’imaginaire, le visuel et tout ce qu’on veut,même le petit bonheur. Sans bouder tout le reste.

    • Répondre février 3, 2009

      Jean-no

      @li-an : ben, 1) tu étais en train de dessiner et 2) que la file soit pour toi ou les autres, c’était dure de t’atteindre (je ne lutte jamais)

      lien mort

    • Répondre février 3, 2009

      Jean-no

      Non je rigole pas, il y avait un monde fou ! (vendredi aprèm)

    • Répondre février 3, 2009

      Li-An

      @Jean-no : tu confonds avec mes voisins de gauche (Starwars) et de droite (j’sais plus quoi).

      @Boyington : lol

    • Répondre février 3, 2009

      julien

      Et…As tu pu renouer des retrouvailles émues avec Blutch..?Il prépare un bouquin autour de…Catherine Deneuve(pardon à Boyington pour mon sectarisme,j’avoue des penchants réac…)

    • Répondre février 3, 2009

      julien

      (Je citais Blutch à cause de la thématique « hachure »)

    • Répondre février 3, 2009

      Li-An

      Des retrouvailles émues avec Blutch ? Tu rigoles, il va me regarder de travers en se demandant qui je suis si j’ai le malheur de le saluer :-)

    • Répondre février 3, 2009

      Li-An

      Jean-no, c’est le type qui fait des photos en cas où il serait contesté dans un commentaire sur un blog :-) On voit surtout que y’avait plein de monde à ma gauche :-) Mais on ne peut pas nier que je dessinais…

    • Répondre février 3, 2009

      Jean-no

      Oui je réunis toujours les preuves qui me permettent de faire valoir ma bonne foi.

    • Répondre février 3, 2009

      julien

      Mais…C’est un montage ces photographies,enfin!Des auteurs soumis à la signature à la chaine dans un espace si étroit,ça n’existe pas,voyons;ça n’est pas humainement plausible…

    • Répondre février 3, 2009

      Li-An

      Et encore, ce n’est pas un stand Soleil…

    • Répondre février 4, 2009

      Boyington

      C’est pas « Vortex » à Lens non plus, pff! (ça va comme ça Julien?)J’ai aussi hé hé ou hi hi, mais ça l’fait pas, trop ringard :-)
      Au final qu’est-ce qui est mieux? Une file poussante style Mac Do, ou « bon, où y sont les gens? Zont pas vu que je venais aujourd’hui »?

    • Répondre février 4, 2009

      Li-An

      Il vaut mieux Mac Do pour l’ego (même si je n’ai jamais connu ça) mais l’idéal, ce sont des gens qui viennent petit à petit avec jamais plus de deux personnes qui attendent…

    • Répondre avril 19, 2009

      Czek

      Ha! Je cherchais des infos sur cette petite perle dégotée sur le site de Coconino World* et les pages que tu as scannées ont suffit à me convaincre: mon mail de commande viens de partir. Je suis impatient de m’embarquer dans cette croisière-là.

      Merci de ce coup de main involontaire ;-p

      Czek

      *http://www.coconino-world.com/graphic_post/im_post_004/angoulbooks/angoulbooks.htm

      • Répondre avril 20, 2009

        Li-An

        De rien :-) Le blog sert un peu à ça, à vous faire dépenser un argent durement gagné.

    Laisser une réponse

    noncreativity-exsolve