Un petit Frazetta pour Noël ?

Nouel, cette célébration hystérique de la joie de claquer son argent en produits inutiles approche et il est temps de fourbir les armes. Cette semaine, spécial cadeaux pour votre chérie.

Votre femme aime les types musclés et sauvages, a développé des cuisses de championnes de tennis à force de « running outdoor » (ou je ne sais quel terme barbare utilisé pour « courir ») et s’habille à la maison en bikini façon peau de bête ? Offrez-lui un original de Frazetta, en vente en décembre ici https://www.profilesinhistory.com/auctions/doc-dave-winiewicz-collection/ tiré de la collection de Dave Winiewicz.
Si vous trouvez les prix exagérés ou économisez pour votre collection de goodies Star Wars (bon courage), vous pourrez vous rabattre sur le catalogue à 100 dollars US voire télécharger le fichier .pdf, l’imprimer sur papier recyclable avant de le glisser dans les chaussons de votre chérie avant de détourner son attention avec votre nouveau vaisseau Lego Millenium Falcon. Après tout c’est votre femme, elle vous quitte pour qui elle veut – de préférence musclé et sauvage.

Frazettaweb_31

Frazettaweb_24

Frazettaweb_33

Frazettaweb_03

Frazettaweb_04

Vous pourrez toujours vous consoler en regardant les vidéos tirées du blog de Winiewicz où il présente sa collec: http://fritzfrazetta.blogspot.fr/.




  • 8 commentaires

    • Du coup, la pruderie des américains censurant stupidement le catalogue, et un peu à cause du prix, je ferai l’impasse sur son achat.

      Les croquis et autres bd érotiques inédites donneraient fortement envie au monomaniaque de prendre un vol direct pour zieuter pour son nouwel l’exposition des oeuvres vendues…
      A l’opposé, la naïveté pleine de qualités précoces du conte de noël mériterait, monde de flûte, une publication intégrale.

      Heureusement, plutôt qu’un bête bout de papier hors de prix, madame à préféré commander une peau de bête pour l’hiver :-)

      • Ah, je pensais que le catalogue pdf seul était censuré. Tu penses que c’est aussi le cas du papier – que je n’achèterai pas, hein.

    • Peut-être pas censuré sur papier concernant les sexes masqués sur une illustration,
      mais censuré dans le choix des choses publiées (sauf erreur, nous sommes invités à mirer sur place les illustrations et bd trop coquines…).
      D’où ma frustration, intérêt d’ailleurs plus titillé par l’inédit de la chose que sa représentation…

      • Ah, je n’ai pas lu le texte, je me suis contenté des images. En effet, c’est tout à fait déprimant puisque c’était l’occasion de montrer une partie du travail de Frazetta à peine abordée – et vaguement devinée.

      • Vendre sa collec est assez classique: ça permet d’assurer ses beaux jours en sachant que l’on ne profitera bientôt plus des œuvres. Et on ne connaît pas les raisons personnelles du personnage. Sur Orléans, j’ai largement profité d’un collectionneur de BD qui a liquidé tous ses port-folios et tirages limités… pour commencer une collection de DVD. Un choix peu pertinent mais bon….

    • @DocMars
      La vente d’originaux légalement achetés (ou échangés) après 40 ans de collection serait illégale ? :-)
      La présence d’originaux de l’imitateur graphique « mike h… », (correctement attribués), me laisse cependant fort perplexe sur le bon goût du soit disant spécialiste.

      Quand à vendre une collection établie sois-disant par passion, qui serions nous pour juger ?
      Les ricains, n’ont pas culturellement le même rapport à l’argent…

      • Oui, ça fait rigolo de voir qu’il a collectionné jusqu’aux imitateurs. Mais je suppose que ça vient aussi d’une passion partagée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *