The Master-Mistress de Rose O’Neil

Rose O’Neill (1874-1944) est une artiste états-unienne très connu dans les années 1910/20 pour ses Kewpies, sorte de bébés elfes rigolards qui ont été à l’origine d’un marketing effréné. En dehors de ces créatures, O’Neill a été une illustratrice/artiste à succès. Elle expose, sur les conseils de Rodin, une série de Sweet Monsters qui va impressionner la critique le public. Ces Master-Mistress sont dans la même veine. Ils illustrent une série de poèmes composés par O’Neill elle-même. Comme pour beaucoup d’illustrateurs de l’époque, la crise de 29 puis l’arrivée de la photographie va ruiner sa carrière.

rose-o-neil-master-mistress

rose-o-neil-master-mistress_02

rose-o-neil-master-mistress_03




  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    4 commentaires

    • Répondre septembre 1, 2012

      olivier

      Je ne connaissais pas du tout, c’est excellent !!
      Moeb’ devait peut être connaitre ça … ;)

      • Répondre septembre 2, 2012

        Li-An

        @olivier: ah oui, tiens, c’est vrai qu’il y a quelque chose. Je pensais avoir déjà parlé de O’Neil sur ce blog mais je n’ai pas retrouvé.

    • Répondre septembre 8, 2012

      julien

      Evidemment sublime.Dessiner sous la peau des êtres..!Je comprends que Rodin ait aimé:On jurerait des sculptures en devenir;sujets passionnants,massifs,d’une main toujours heureuse,inspirée et juste.Peut être que Rodin avait aussi craqué pour Mlle Rose…

      • Répondre septembre 8, 2012

        Li-An

        @julien: elle avait l’air complètement foldingue. Son premier mari l’a quitté parce qu’elle lui parlait comme à un bébé…

    Laisser une réponse