Rowland B. Wilson

Rowland B. Wilson (?-2005) est un illustrateur US qui a réalisé de nombreux gags pour Playboy avant de travailler chez Disney comme designer. J’aime beaucoup son travail humoristique très soigné et très technique. Ça nous change agréablement de ces fainéasses genre Schultz

grandir a ses avantages

je fais ça deux fois par jour

un beau pays




  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    12 commentaires

    • Répondre mai 13, 2011

      Julien

      M^me sa signature a de la gueule!Superbe troisième dessin;un vrai récit s’y dessine.

    • Répondre mai 13, 2011

      Li-An

      Oui, le troisième gag est intéressant parce qu’il n’est pas intrinsèquement drôle. C’est l’histoire que se raconte le lecteur qui amène du sens.

    • Répondre mai 13, 2011

      kris

      La troisième image, je ne l’ai pas comprise.
      Il y a là des références culturelles et historique qui m’échappent sans doute.

      Le gag sur tarzan est très vivant et très drôle !
      j’adore !

    • Répondre mai 13, 2011

      Li-An

      C’est un gag autour de la rigueur des premiers colons de l’Amérique (cf. les sorcières de Salem etc…).

    • Répondre mai 13, 2011

      Thierry Robin

      C’est joli.
      Et puis c’est intéressant ces ombres portées tout à fait irréalistes.

    • Répondre mai 14, 2011

      Li-An

      Ben où ça ? Dans la 2 ?

    • Répondre mai 14, 2011

      Tororo

      @Li-An: Ben????? dans la 1 et dans la 3 (mais on s’en fiche parce que ça fonctionne)

    • Répondre mai 14, 2011

      Li-An

      Ah oui, je les vois dans la 3. Dans la 1 j’ai un peu de mal (je ne suis pas très fort en ombre portée).

    • Répondre mai 14, 2011

      Thierry Robin

      Je ne suis pas spécialiste des ombres portées non plus hein, mais dans le dessin 1, la découpe de l’ombre du couple sur le sol et le mur est, il me semble, un choix purement graphique, tout comme le choix de laisser le bras de la fille dans la lumière. Et ça fonctionne super bien comme ça.

      C’est encore mieux sur la 3, où il triche sur l’ombre des arbres (et ne fait pas celles des maisons et des personnages) pour renforcer la composition triangulaire du dessin.
      C’est bien pensé et efficace.

    • Répondre mai 14, 2011

      Li-An

      La lampe est dans le seau de champagne :-)

    • Répondre mai 15, 2011

      olivier

      C’est fun !

    • Répondre mai 15, 2011

      Li-An

      Yo !

    Laisser une réponse