Hommage à Voss

Jerry Frissen m’apprend la mort de Voss, un des auteurs Métal Hurlant les plus réguliers. Comme Denis Sire, il mélangeait rock, SF et humour tout à fait dans l’esprit du magazine. Il semblerait qu’il ait travaillé comme illustrateur au Portugal après la fin de Métal. Il a réalisé un album de parodies BD qui a bien marché il me semble.
Alors pour l’hommage, j’ai trouvé une série de huit illustrations qui ont servi à illustrer la partie magazine du Métal n°75 (mai 1982). Un numéro en demi teinte avec des planches très kitsch mélangées à du Kebra de l’espace, du Cornillon et du polar noir et blanc (Rodolphe et Ferrandez). Sans compter un dossier mode SM (que j’ai beaucoup apprécié lors de mon achat).
Pour en revenir à Voss, vous remarquerez qu’il n’y a que quatre images sur les huit annoncées. Les autres étaient reproduites à une taille tellement minuscule que j’ai laissé tomber. À la place de Voss, j’aurais couiné fort.




  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    18 commentaires

    • Répondre juillet 13, 2011

      Tororo

      « G »,comme dirait le concombre masqué.
      Ou « gaspation », aurait dit Désiré Gogueneau, toujours plus prolixe.
      Encore une disparition prématurée.
      Voss n’a peut-être pas publié autant dans Métal que Chaland ou Cornillon, mais il a contribué largement autant qu’eux à définir le style du magazine.

    • Répondre juillet 13, 2011

      Li-An

      Oui, il aura été tout le temps présent, il me semble.

    • Répondre juillet 15, 2011

      Julien

      Est-ce qu’il n’y avait pas un ROSSE également dans Métal Hurlant(Ou était-ce une seule et m^me personne?)
      C’est fou comme ces dessins reproduits évoquent,respirent une époque,un moule que ce rock-sf-humour, dont la recette ne pouvait perdurer ce qui fait la grandeur et le génie spontané de ces années là…

    • Répondre juillet 15, 2011

      Li-An

      Oui, http://www.bdoubliees.com/metalhurlant/auteurs5/rosse.htm. Il faisait un truc punkoïde il me semble. Une tendance chez Métal qui me laissait perplexe à l’époque.

    • Répondre juillet 24, 2011

      Totoche

      Stéphane Rosse est toujours actif. Je crois qu’il réside en Finlande.
      http://blake-jacobs-et-mortimer.over-blog.com/pages/Stephane_Rosse_dessinateur_La_Femme-369759.html

    • Répondre juillet 24, 2011

      Totoche

      En fait, il semblerait que Voss soit retourné faire de la BD au Brésil après Métal et Rigolo.

    • Répondre juillet 24, 2011

      Li-An

      Il est aussi passé au Portugal.

    • Répondre juillet 25, 2011

      GPoussin

      Rosse et Voss dans le même canard, tout l’esprit de Métal (de Dionnet, en fait).

    • Répondre juillet 25, 2011

      Totoche

      Peut-être, mais Manœuvre lui a écrit au moins un ou deux scénar.

    • Répondre juillet 26, 2011

      Li-An

      Rosse, j’ai toujours du mal…

    • Répondre juillet 26, 2011

      GPoussin

      Ce qu’il fait depuis qu’il vit en Finlande est totalement différent (dans le dessin, pas dans l’esprit). Il a été marqué au fer rouge par son compagnonnage avec Charlie Schlingo.

    • Répondre juillet 26, 2011

      Li-An

      Oui, on reconnait l’esprit punk/destroy. Il faudrait que je lise la bio de Shlingo voire relire ses BD qui me laissait perplexe dans ma jeunesse.

    • Répondre juillet 26, 2011

      GPoussin

      La bio de Cestac et Teulé est une caricature énervante (j’ai fréquenté le bonhomme pendant quelques années). Vaut mieux relire ses BD. « Trip slip » et « Les Saucisses de l’exploit » (aux Humanos) sont un sommet mais les rééditions de « Gaspation ! » et de « Josette de rechange » à L’Asso sont très bien aussi. Charlie adorait le jazz, c’était un punk sans le savoir. Avec Max, ce sont les deux dessinateurs que j’ai rencontrés où il n’y a aucune distance entre leur œuvre et leur vie, quand tu les lis, tu es vraiment dans leur cerveau.

    • Répondre juillet 26, 2011

      Li-An

      Oui, mais bon, les BD c’est un peu nimportenawak. Très éloigné de ce que je lis d’habitude et en même temps, ça fait tellement longtemps.

    • Répondre juillet 26, 2011

      GPoussin

      Je comprends. On peut voir les choses de cette manière, c’est comme en ciné, Hitchcock ou Fellini… mais on peut aimer les deux aussi… ou pas.

    • Répondre juillet 26, 2011

      Li-An

      J’aime les deux :-)

    • Répondre juillet 27, 2011

      GPoussin

      Chuck Berry ou Frank Zappa…

    • Répondre juillet 27, 2011

      Li-An

      Ah oui, là…

    Laisser une réponse

    tensibly-colleagueship