Franz Sedlacek

Les artistes autrichiens se suivent et ne se ressemblent absolument pas. Franz Sedlacek (1891-1945?) peint principalement entre les deux guerres mondiales des oeuvres étranges et inquiétantes qui font penser à Tardi ou Nicollet. En tant que membre de la Sécession Viennoise, il obtient une reconnaissance internationale mais tombe dans l’oubli après sa disparition à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

franz-sedlacek

j'arrête le chili

franz-sedlacek_02

le chat des voisins

franz-sedlacek_03

une sourde menace




  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    7 commentaires

    • Répondre décembre 14, 2011

      kris

      Nicollet sors de ce corps!
      ou l’inverse ?

    • Répondre décembre 14, 2011

      kris

      @ li-an C’étaient les cookies qui bloquaient mes commentaires

      • Répondre décembre 14, 2011

        Li-An

        @kris: oui, j’ai un dispositif antispam basé sur les cookies.

    • Répondre décembre 14, 2011

      vasco

      Tiens, moi aussi j’avais rebondi sur cette découverte (à voir sur mon tumblr via mon pseudo), où j’indique en plus un lien vers ses images réalisées pour Simplicissimus.

      Je n’avais pas pensé à Nicollet ni à Tardi (la parenté serait plus littéraire que graphique à mon avis), mais une chose est sûre c’est que ça m’a paru très moderne et surprenant pour de l’illustration du début du XXe siècle.

      • Répondre décembre 14, 2011

        Li-An

        @vasco: le premier tableau est très Nicollet. Et en effet, pour Tardi, je suis allé un peu vite mais je pense que l’esprit correspond bien à ce qu’il aime (notamment un tableau que je n’ai pas mis ici).

    • Répondre décembre 18, 2011

      kris

      Il y a plein de peintres intéressants et méconnus (de moi) sur le flick du Monsieur….

      • Répondre décembre 18, 2011

        Li-An

        @kris: il y a tellement à boire et à manger que j’ai fini par arrêter de suivre son flux :-)

    Laisser une réponse