Nausicaä de la Vallée du Vent ( Hayao Miyazaki – Glénat )


Bon, c’est vrai, pas tout à fait « englouti » le trésor mais il mérite un coup de projecteur. Si tout le monde connaît l’œuvre animation de Miyazaki, je suis toujours étonné du peu de réactions que je rencontre quand je parle du seul manga dessiné par l’auteur de Princesse Mononoke (entre autres chefs d’œuvre), particulièrement auprès des lecteurs peu portés sur le manga. En général ils pleurnichent que le manga c’est mal dessiné, que ça ne raconte pas des histoires de la trempe du dernier petit génie Sud Africain ou Finlandais et quand j’insiste un peu ils font remarquer que le sens de lecture « alala, c’est trop dur de droite à gauche ». Et du coup ils me bassinent avec leur vision de la BD sans avoir lu une des BD les plus marquantes du siècle précédent.
Miyazaki publie l’histoire entre 1982 et 1994 dans le magazine japonais Animage et c’est tout de suite un grand succès au Japon. L’histoire suit Nausicaä, princesse d’une petite tribu évoluant dans un monde post apocalytique où la nature (plantes et insectes) a muté et se révèle toxique pour l’être humain. Sur cette Terre dévastée, les conflits politiques autour d’un Empire déchiré par les luttes intestines se concentrent autour de la recherche des technologies perdues qui ont pourtant déjà prouvé leur nocivité. Porteuse d’un rêve de paix, Nausicaä va imposer sa vision d’une humanité en harmonie avec son environnement. On retrouve évidemment les obsessions écologique du Japonais mais aussi une magnifique histoire pleine de fureur et d’émotion, portée par un dessin magnifique.
Jean-David Morvan m’avais fait découvrir les fascicules publiés au Japon et il m’a fallu quelques années avant de réussir à dégotter le premier volume d’une éditon japonaise de luxe…quelques mois avant que Glénat ne publie enfin, en 2001, la version française. J’étais littéralement fasciné par la mise en page et surtout le graphisme un peu mou mais terriblement expressif (Miyazaki a reconnu sa dette envers Moebius et son Arzack dont l’influence est évidente sur les premières planches) qui était à 100 coudées au dessus du commun des mangas et l’histoire ne m’a pas déçu. On pourra remarquer que l’édition française a un trait reproduit en gris alors que l’édition originale tire plutôt vers le marron (ma version grand luxe tire vers un gris bleu/marron).


clic

d’autres mangas de Miyazaki ici http://www.buta-connection.net/mangas/ (merci à Jérôme pour ce lien).




  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    25 commentaires

    • Répondre janvier 18, 2008

      Boyington

      Super, Nausicaä, et le dessin animé est assez fidèle au manga dessiné, les couleurs en plus. J’ai été longtemps réfractaire aux mangas, mais j’ai fini par accrocher grâce à des séries comme "Zipang", "Spirit of the sun" de Kaiji Kawaguchi, ou "Gunnm" de Yukito Kishiro. Après, la profusion de trucs à l’eau de rose pour ados amoureux me rebute totalement… mais faudrait peut-être que je mette le nez dedans (les mangas) pour savoir vraiment ce que ça vaut. Toute façon, en plus, leurs graphismes m’attirent pas du tout. Merci Li-An pour avoir mis à l’honneur ce monsieur respectable qu’est Miazaki. C’est un maître absolu, à mon avis. Après, c’est vrai qu’il n’est plus du tout englouti, la série grand format de Glénat est même exposée actuellement, bien en vue, au Furet de Lille, par exemple. (Faut dire que la sortie du dessin animé l’an dernier permet de re-booster la vente des bouquins)

    • Répondre janvier 18, 2008

      Totoche

      Mais, pas de problème ! Il ya aussi des petits génies japonais (on en reparle quand tu veux ;-)) … Et puis Miyazaki est plus qu’un PETIT génie.
      Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour avoir une traduction française ? (on était obligé d’acheter les Nausicaä en version US, en petit format tout moche).
      C’est incompréhensible ! Si ce n’est pas du nombrilisme franco-belge …
      Mais la vraie baffe, je l’avais reçue quelques années auparavant, en découvrant Akira de Otomo en kiosques …

    • Répondre janvier 18, 2008

      Li-An

      Ah ben oui, il y a un coffret. Il est bien ? J’ai la version souple "petit format" mais si ça existe en plus beau, je veux bien investir.
      Le manga est quand même bien plus riche que l’adaptation animée qui en a été faite.
      Akira, j’ai un peu de mal. J’aime beaucoup le dessin (post Moebius :-)) mais l’histoire est vraiment trop lourdingue à suivre (au bout d’un moment, je sature complètement). Mon fiston a bien accroché. C’est vrai que ça a été le premier grand manga traduit en français et ça a marqué beaucoup de monde à l’époque.

    • Répondre janvier 18, 2008

      Boyington

      Pour l’adaptation animée je parlais surtout de l’histoire. Il ne reste souvent pas grand chose des bouquins de BD en général, dans les films qui en sont tirés.

    • Répondre janvier 18, 2008

      Totoche

      J’avoue que pour "Akira" , une fois l’onde de choc passée … j’ai décroché avant la fin aussi ; en revanche, le dessin animé était à la hauteur.
      Quid du "Icare" de Moeb et Tanig ?

    • Répondre janvier 18, 2008

      Oslav Boum

      Je ne connaissais pas ce manga (et pourtant je n’y suis pas du tout réfractaire). Les images et vos commentaires donnent envie. Encore des occasions de se ruiner…

    • Répondre janvier 18, 2008

      Jérôme

      En fait, Nausicaa n’est pas le seul manga de Miyazaki… Il a signé quelques autres bouquins, la plupart assez courts… On en trouve des extraits (ou les épisodes entiers dans certains cas) traduits à cette adresse : http://www.buta-connection.net/m...
      (je ne pourrais dire si c’est bien ou pas vu que c’est la première fois que je tombe là-dessus)

    • Répondre janvier 18, 2008

      Jérôme

      Et en fait, apparmment, il a fait encore plein de petites histoires… Le site n’en publie qu’une partie (mais parle de "ses nombresues petites histoires de tanks" dans l’intro à "Le retour de Hans")

    • Répondre janvier 18, 2008

      Li-An

      Super lien Jérôme. J’ignorais totalement que Miyazaki avait dessiné autre chose. Je rajoute le lien :-)

    • Répondre janvier 18, 2008

      Totoche

      Si on aime Miyazaki, il faut voir (comme dirait Vasco ;-)) "Le Tombeau des Lucioles" de Takahata du studio Ghibli (ça y est, je chiale, rien que d’y repenser).

    • Répondre janvier 18, 2008

      Boyington

      Il faudrait aussi citer, dans ses films, l’excellent "château dans le ciel", pour les petits et les grands…

    • Répondre janvier 19, 2008

      Raouol

      Super le site de l’ami Jerome quand Glénat va-t-il nous traduire tout ça?

    • Répondre janvier 19, 2008

      Raoul

      Je voulais dire nous éditer tout ça parce que moi à mon grand age j’ai du mal à lire sur un ecran hi hi !

    • Répondre janvier 19, 2008

      Totoche à lunettes

      Le Grand Schtroumpf nous a pourtant dit de ne pas tout schtroumpfé sur interschtroumpf ! Vous allez vous faire schtroumpfer!
      Je me demandais comme ça si sur les sites japonais, on trouve aussi en intégralité les planches d’auteurs européens en libre-service sur internet ?
      Tant mieux pour nos mirettes et notre porte-monnaie si Miyazaki renonce à ses droits (… ?) , mais bon, ça risque de ne pas motiver des masses Mr Glénat.

    • Répondre janvier 19, 2008

      vasco

      Totoche, tu sais ce qu’il te dit Vasco, à propos du "tombeau des lucioles" ?
      Eh ben d’abord, que c’est pas tout à fait le même style que Miyazaki !
      et que … ensuite… on peut (absolument) voir "le tombeau des lucioles" mais il FAUT avoir des mouchoirs…
      (et c’est pas le même style que Myazaki, en plus ! )

      Bon, je préfère les rêveries de Miyazaki (les atrocités de la réalité c’est pas trop mon truc), et je ne savais pas que Nausicaa (que je n’ai pas vu) existait en BD !!! (youpi, mais Rhaa ! encore des frais… et des piles bouquins… je ne te dis pas merci, Li-An !).
      Sinon,"Le voyage de Chihiro" est assez balaise aussi.

    • Répondre janvier 19, 2008

      Totoche

      Vasco > Et pourtant, leur collaboration a débuté il y a plus de 30 ans …
      Mais, tu as raison, heureusement qu’ils gardent chacun leur style.
      Je trouve néanmoins que "Pompoko" et "Porco Rosso" , par exemple, ne sont pas plus éloignés du "Tombeau des Lucioles" que du "Voyage de Chihiro" ou que du "Château dans le Ciel".

    • Répondre janvier 19, 2008

      Li-An

      Et personne ne cite "Kiki la petite sorcière" qui est un de mes préférés ?
      Ces histoires de tankiste allemands ont créé une petite polémique (en France ?). Certains ont fait la moue en disant qu’ils ne pouvaient pas fréquenter un type qui racontait des histoires avec des héros qui se situaient du mauvais côté de la barrière. Ça m’a fait penser à ce metteur en scène français qui refusait de visionner les films de Eastwood au prétexte que c’était un cinéma fascisant. "Ils sont capables de tout, c’est à ça que l’on reconnait les cons".

    • Répondre janvier 19, 2008

      Totoche

      Pan sur le bec !
      Tu m’étonnes que Pompoko me fasse plus pense à du Takahata : c’en est ! (bon j’ai une excuse : il y a des morceaux de Miyazaki dedans pour donner du gout).
      Alors je vais dire "Totoro" au lieu de "Pompoko".
      C’est vrai, Vasco, il n’y a pas le côté "fantastique" chez Takahata. Je pensais plutôt à d’autres thèmes comme : la guerre, le rapport à la nature, les rapports enfants-adultes, la recherche du parent perdu … pour faire le parallèle avec Miyazaki et éventuellement motiver (quelle prétention !) quelques lecteurs du blog …

    • Répondre mars 6, 2008

      Boyington

      Pas beaucoup de mangas chez toi, Li-An. J’mets ça ici: ça serait sympa de parler d’un jeune illustrateur et bédéiste de mangas français, formé à Paris, et vu sur Arte dans l’émission "femmes asiatiques, femmes fantômes", Nicolas Hitori De. Des images de personnages européens, mais habillés un peu punks, inspirés de photos de jeunes japonais(es) qui se font leurs propres fringues. Il travaille aussi pour la revue Witch. M’est avis qu’il ira loin. Son site, http://www.nicohitoride.com/galerie_1.html .

    • Répondre mars 6, 2008

      Boyington

      Hi, hi… Il fallait lire "…femmes fantasmes" et non fantômes. Y’est un peu tard faut dire.

    • Répondre mars 6, 2008

      Li-An

      Oui, bon, je suis désolé Papy, mais là, c’est quand même loin de mes goûts persos…

    • Répondre novembre 19, 2013

      jérôme

      Miyazaki arrête peut-être les films mais il revient au manga : http://ca-tsuka.tumblr.com/day/2013/11/19

      • Répondre novembre 19, 2013

        Li-An

        Ouaouw… Vous connaissez mon légendaire cynisme, mais Miyazaki, je tombe à genoux. J’espère qu’il ne va pas mettre autant de temps que pour Nausicaa

    • Répondre février 28, 2014

      Tomochi

      Bonsoir

      Je suis très heureuse , en tant que japonaise , de rencontrer des fans de Nausicaä comme toi .

      Moi je préfère Nausicaä de BD à celui du film d’animation .

      Très bon week-end à toi

      • Répondre février 28, 2014

        Li-An

        Merci beaucoup. Vivement le prochain manga de M. Miyazaki.

    Laisser une réponse