Poilues, visqueuses et sexuelles, les bestioles de Hausman

Allez coucher, sales bêtes ! – Hausman + les scénaristes (Dupuis)

hausman-allez-couche-sales-betes-couv

Je pensais que Gisèles et Béatrice de Féroumont était le premier ouvrage à caractère licencieux publié par les éditions Dupuis mais j’avais oublié ce collectif dessiné par Hausman – si vous connaissez d’autres ouvrages cochons publiés par Dupuis, n’hésitez pas.

À l’annonce du décès de Hausman, j’étais un peu marri. Je ne savais pas trop quoi écrire car si je reconnais son grand talent, ce n’est pas un dessinateur qui m’a vraiment influencé. Son dessin très particulier et hors mode a inspiré des collègues qui lui ont écrit des histoires ( pour Fluide Glacial notamment ) rassemblées dans cet album – Binet, Delporte, Dubois, Gotlib, Lucques, Schoon et Yann pour compléter.

Puisqu’Hausman a toujours aimé dessiner les bestioles, ils se sont tous amusés à lui trouver des gags cochons avec des cochons mais pas que. Les bestioles les plus improbables se retrouvent à copuler dans une joyeuse sarabande.
Cela faisait longtemps que j’hésitais à acheter cet ouvrage et j’ai un peu craint que les gags aient mal vieilli mais, au final, j’ai bien rigolé – Gotlib est souvent très fort.

hausman-allez-couche-sales-betes-02

hausman-allez-couche-sales-betes-01

hausman-allez-couche-sales-betes

En tous les cas, j’ai toujours prévu de lui rendre un petit hommage dessiné – dès que possible, promis.




  • Étiquettes
    , ,

    2 commentaires

    • Goût du grivois assumé;et puis goût des histoires tristes.
      LAIYNA,c’était vraiment quelque chose;de ce trait lourd,massif qui s’accompagnait d’une grande finesse de vue,et de trait…
      Je ne sais pas si un regard si personnel,mais aux influences revendiquées,si singulier ait pu déteindre sur d’autres…Un regard qu’il devait trimbaler depuis l’enfance;de façon très visible.
      Mais alors tout de même,dans les gros bonshommes et femmes d’André Geerts,période des tous premiers Jojo,il y avait ces grosses paluches,et une tendresse qui y faisaient penser…
      Bon,et bien,on l’attendra ce nouvel hommage dessiné.Si le temps le permet.

      • On retrouve ce genre de personnages chez Sendak et des illustrateurs de l’Est – tchèques notamment. Je pense que c’est vers cette école de l’illustration jeunesse qu’il faut chercher.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *