Le rythme tribal de Sexwitch

Sexwitch-album-cover

SexWitch, c’est le nouveau projet de Natasha Khan, la nana de Bat for Lashes dont j’avais beaucoup aimé le premier LP.
Entourée des musiciens de TOY et de Dan Carey, elle reprend des morceaux psychédéliques et folk des années 70 de provenance aussi étrange que l’Iran, le Maroc ou la Thaïlande. Le nom du groupe a été trouvé lors de l’enregistrement, vu les hululements chamaniques de la Khan sur de nombreux titres.

C’est un retour franchement réussi d’une artiste que j’avais laissé filer après un deuxième album moins excitant que le premier – pas écouté le troisième. Il y a un côté transe chamanique tout à fait motivant pour dessiner et, nonobstant le fait que la Khan n’a pas le physique d’une sorcière du sexe (plutôt tendance Ma sorcière bien aimée avec son petit nez en trompette), on s’y croirait presque.




  • Étiquettes

    2 commentaires

    • Ah tiens, j’ai bien aimé son deuxième album, « Two Suns », alors si le premier est encore meilleur…
      Et du coup, ce nouveau projet/concept m’intéresse bien, merci. ;)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *