Lonesome Dove (Larry McMurtry – Gallmeister)

Au fin fond du Texas, à la frontière avec le Mexique, Augustus McCrae – dit Gus – et Woodrow Call, deux anciens Rangers, gèrent leur petit ranch commun à leur manière. Call s’oublie dans le travail et Gus sirote son whiskey sous le porche, discutant avec les cochons et attendant le coucher du soleil. Jusqu’à ce qu’un ancien copain, joueur de cartes et séducteur infatigable débarque, un shériff aux fesses pour cause de balle perdue retrouvée dans un dentiste, et leur donne l’idée d’amener leur troupeau au Montana, un pays où l’herbe est plus verte. Le temps de faire une razzia chez les Mexicains pour regonfler le nombre de bêtes et voilà la troupe partie.
Le roman de Larry McMurtry est un western assez étrange. Si les personnages ont les traits burinés d’authentiques cow-boys droits dans leurs bottes, il y aura peu de coups de feu et jamais héroïques. Au contraire, le temps s’écoule lentement et monotone pour ces types perdus au milieu de nulle part, sans femmes ni enfants, sans rêve particulier à part regarder passer le temps en travaillant comme un fou comme Call ou en espérant un tout petit événement qui distinguerait la journée pour Gus. Le monde de leur jeunesse a disparu, Comanches et autres Peaux-Rouges se voient repoussés dans leurs réserves et la colonisation est en marche. Call, qui a lutté pour ça, n’y voit aucun mal. Gus, bavard impénitent, sait ce qu’ils perdent et qu’ils ne retrouveront jamais.
Mais il ne faut pas croire que l’on s’ennuie. McMurtry décrit chaque personnage avec une minutie maniaque et amusée et on finit par devenir des proches intimes de chacun des protagonistes, par connaître tout de leurs petits travers, de ce qu’ils aiment manger ou de ce qu’ils portent et l’histoire de leur chapeau, si elle le mérite, sera narrée par le détail. C’est à travers cette accumulation de petits faits que le lecteur finit par croire qu’il chevauche au côté de Call, qu’il rigole avec Gus et qu’il a une chance avec Lorena. Parce qu’il y a des femmes dans Lonesome Dove. Des putes peut-être mais les seules femmes que la plupart de ces hommes connaîtront jamais. Amoureuses, désirables, salopes, démerdardes ou les quatre à la fois, elles sont comme un caillou dans une chaussure. Leurs ambitions et leurs désirs ne sont pas ceux des hommes et elles les obligent à douter de leurs choix.

Un roman western qui est plus qu’un western, aussi long qu’un coucher de soleil sur le Rio Grande, aussi drôle qu’un serpent à sonnette dévoré par un cochon, plein de personnages secondaires qui prennent tout l’espace le temps d’un ou plusieurs chapitres – les aventures du grand froussard shériff Roscoe et de la gamine qui fait tout à sa place sont irrésistibles – un grand bouquin – et je n’ai pas encore lu le tome 2.

McMurtry est connu pour avoir coscénarisé Brokeback Mountain et il a aussi écrit La dernière séance. Plusieurs ouvrages reprenant les personnages de Lonesome Dove ont été publiés, portant sur différentes périodes de leur vie, et tous adaptés pour la télévision US – dont une mini série avec Robert Duvall, Tommy Lee Jones, Diane Lane, Anjelica Huston et Chris Cooper, excusez-moi du peu. Seul Lonesome Dove est disponible en roman traduit.




  • 8 commentaires

    • jérôme dit :

      (ça défouraille un peu plus dans le tome 2)(si je me souviens bien)

      Lonesome Dove ça avait vraiment été une de mes très bonnes surprises quand je l’avais lu il y a quelques années. McMurtry dose très bien le grand spectacle et l’intime, en restant toujours au niveau de ses personnages… Le voyage devient de plus en plus psychologique au fur et à mesure et la saga finit sur une note assez poignante.

    • thyuig dit :

      Non non, il y a maintenant quatre romans de Larry McMurtry traduits chez Gallmeister.

      Si tu ne l’as fait déjà, la lecture du tome 2 te resèrve quelques surprises…

      • Li-An dit :

        @thyuig: oui, mais pas ceux de l’univers Lonesome Dove il me semble (Comanche Moon, Streets of Loredo…)

        • thyuig dit :

          @Li-An:

          Ah oui, tu as raison.

          Je parlais de la dernière séance, sa suite et d’un autre qui vient juste de sortir (mais pas en poche, le coût n’est pas le même…)

          • Li-An dit :

            @thyuig: du coup, j’ai eu comme un espoir :-) Étonnant qu’ils n’aient pas tout traduit mais peut-être que les ventes n’ont pas été bonnes.

    • Olivier R dit :

      Je viens de m’enquiller le Tome 1, c’est effectivement très bien, tout comme tu dis. Le tome 2 est sur la pile.

      • Li-An dit :

        Oh, le retour d’Olivier :-) Je n’ai pas encore lu le second tome.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>