Le Prince charmant – Miss Pas Touche t.3 (Hubert & Kerascoët – Dargaud)

Sous une (c’est une habitude) magnifique couverture, voilà le troisième tome des aventures trépidantes et enclosées de Blanche, douce et vierge putain qui a fait fantasmer plus d’un lecteur de BD. Évidemment, on se dit que cette suite n’aurait pas été possible sans le succès des deux premiers tomes et que les suites commandées ça le fait pas en général mais là c’est tout bon. Déjà, je ne peux que me réjouir: ce qui ne m’avait pas trop plu dans les deux premiers volumes est écarté (histoire policière et côté claustro de la maison close mais c’était un peu obligatoire). Blanche, au lieu de prendre les jambes à son cou suite au cauchemar qu’elle a vécu, continue à faire la maîtresse femme avec de moins en moins de motivation. Débarque Antoine, un jeune homme mignon, sympa et qui ne veut pas la toucher. Notre donzelle tombe sous le charme de ce client si respectueux qui la sort et qui se propose même de l’épouser. Au point qu’elle se découvre des désirs jusque là soigneusement réprimés. De ce point de vue là, Hubert a fait du bon boulot. Cette suite développe intelligemment le personnage de Blanche et lui permet d’échapper aux stéréotypes des héros « récurrents ». L’histoire se situe au niveau des relations entre Blanche, Antoine et les mères. Car Blanche a une mère indigne particulièrement bien vue qui s’impose dans la vie de sa fille sans aucune gêne. Les premiers tomes confrontaient une jeune femme à une violence sexuelle, celui-ci lui fait affronter la violence des rapports humains et familiaux et même des rapports de classe.
Du point de vue du dessin, les Kerascoët évoluent et proposent des choses intéressantes eux aussi. Il faut dire que le scénario leur permet d’essayer des choses différentes et de faire une travail sur le décor qui mérite réflexion. L’intérieur des appartements d’Antoine est un vrai tournant de la série: on passe d’un univers très XIX° qui rappelait Joann Sfar à quelque chose de plus moderne, aux traits droits. Cette importance donnée au décor se retrouve partout dans l’album et culmine dans une dernière page particulièrement soignée.
De ce très bon album, je retiendrai une robe magnifique (inventée pour l’occasion ?) qui met en valeur Blanche et le talent de designer des Kerascoët. Seule inquiétude: si Blanche est condamnée à devenir une héroïne récurrente, est-ce que la fin n’est pas téléphonée ? Réponse dans le second tome.

big bizou
big bizou



  • Auteur de BD et bavard impénitent | Contact | Bio/Biblio | Dernier album: La revanche du grand singe blanc (Vents d'Ouest - 2013).

    17 commentaires

    • Répondre décembre 10, 2008

      david t

      il se fait pas chier le petit monsieur, avec un brancusi dans le salon…

    • Répondre décembre 10, 2008

      Li-An

      Oui, c’est un excellent parti…

    • Répondre décembre 14, 2008

      Raymond

      C’est une série que je n’ai jamais lue, mais il faudra que j’essaie. J’aime bien la simplicité expressive du dessin.

    • Répondre décembre 14, 2008

      Li-An

      Je sais que les deux premiers albums ont eu du succès mais je préfère l’approche de ce troisième tome. Il faudra quand même lire les prédécesseurs pour bien comprendre les interactions entre les personnages.

    • Répondre janvier 5, 2009

      smurz

      Could you please tell some explanation regarding « enclosées » (2nd line), looks like some mix between french and english wording.
      So???
      kind regards,
      smurz

      PS: je ne pense pas que la fin soit téléphonée, visiblement, la série marche via des diptyques, donc 2×2 devrait clore le cycle!
      La comparaison avec Sfar me semble hors-sujet, dans la mesure où ce dernier (de mon point de vue) joue plus sur le graphisme que sur le texte (ne me jetez pas trop de pierres, svp).
      best regards,

      Smurz

    • Répondre janvier 5, 2009

      Li-An

      @smurz : ben oui, « enclosée » comme « maison close ». On voit que vous n’avez pas l’habitude de mon écriture, cher Smurz…

      Ma comparaison sfarienne est très éthérée (et je ne suis pas le seul, alors…) mais dire que Sfar joue plus sur le graphisme que sur le texte est particulièrement gonflé. J’espère que vous avez une bonne assurance vie, ami Smurz.

      Quoiqu’il en soit, bienvenu sur ce blog en espèrant d’autres commentaires :-)

    • Répondre janvier 6, 2009

      Smurz

      Euh, ben je n’ai pas une très bonne assurance, mais suis assez joueur…et ne suis pas un grand amateur de Sfar.
      Merci pour la traduction de « enclosée » (j’avais deviné, hi! hi!), de même prédécesseurs en lieu et place de précédents ->>> Arghhh…

      Merci surtout pour le message de bienvenue, j’ai atterri sur ce blog sur les conseils d’un amateur de SF, et ne le regrette pas.
      Personnellement, après avoir lu beaucoup de SF quand j’étais jeune et plein d’avenir (Van Vogt, Vance, Simak, Zelazny, Asimov, Dick, Sprague de Camp, Andrevon, Herbert, Silverberg, Heinlein et bien d’autres), je bascule plus ces derniers temps côté Fantasy..
      Habitant Nantes, je profite tous les ans du Festival UTOPIALES, pour lequel je me permets de faire un peu de pub, voili – voilà…
      chaleureusement,

      Smurz

    • Répondre janvier 6, 2009

      Li-An

      Je vais finir par croire qu’il n’y a plus que d’anciens lecteurs de SF :-) La fantasy, bouh :-(

      Sinon, je ne ferai pas de pub pour les Utopiales qui n’ont plus envie de m’inviter :-)

    • Répondre janvier 6, 2009

      Smurz

      Aimer la Fantasy n’empêche pas de lire de la SF…(l’une est soluble dans l’autre et vice-versa).
      J’ai racheté récemment l’intégrale des princes d’Ambre de Zelazny (bon d’accord, pour les puristes, c’est limite), et fait découvrir à mes filles U.Leguin, R.Silverberg, F.Leiber, B.Hambly, A.Dibell, C.Cherryh, M.Moorcock et O.S.Card…
      Cela les change des « Potterseuries », « Nargnangnaniaseuries » et autres « Twilightseuries » actuelles.
      La « relève » arrive, laisse-lui le temps d’éclore!
      Surpris pour ce qui est des Utopiales, connaissant pas mal de libraires sur Nantes, ce n’est pas dans leurs habitudes, non?!

    • Répondre janvier 6, 2009

      Li-An

      Ah ben, c’est que des vieux trucs :-) (je viens de racheter LeGuin pour le relire).
      Pour ce qui est des Utopiales, ils m’ont invité les 3 ou 4 premières saisons et ils ont dû se lasser :-)

    • Répondre janvier 6, 2009

      Hectorvadair

      Bon et bien je vois que le ragout a pris entre Lin-An et Smurz.
      Cool.
      …Qui est-ce qui parlait « d’autoroute » à propos de ce blog l’autre fois ??
      Hin hin hin.

      « l’amateur de SF. »

    • Répondre janvier 6, 2009

      smurz

      « Ah ben, c’est que des vieux trucs :-) (je viens de racheter LeGuin pour le relire) ».
      Pour LA relire, scrogneugneu!(rendons à César etc.)
      Salut Hectorvadair et merci pour cette adresse.

    • Répondre janvier 6, 2009

      Li-An

      Pour relire le roman… Qu’est-ce que c’est que ce prof de français que nous a apporté Hectorvadair ?

    • Répondre janvier 6, 2009

      smurz

      Promis! le f’rai plus…Parfois plus fort que moi, veuillez accepter mes plus plates excuses!
      Normalement, je devrais être lapidé par ma progéniture, si elles tombent sur ce blog.

    • Répondre janvier 6, 2009

      Li-An

      Hum, il va falloir trouver un moyen de contacter votre progéniture, alors…

    • Répondre janvier 8, 2009

      smurz

      Euh, au fait, Jack Vance, c’est un petit nouveau dans la SF????

    • Répondre janvier 8, 2009

      Li-An

      Mais moi j’aime tout, les jeunes, les vieux…

    Laisser une réponse