C’était le bonheur ( Blutch – Futuropolis )

Un nouvel album de Blutch est toujours un évènement. Qu’il soit moyen ou réussi, on y trouve toujours quelque chose d’intéressant. À première vue, celui-là fait un peu peur: des dessins vite griffonnés perdus dans du papier blanc, des morceaux d’histoires, on peut craindre le retour de Mitchum 4 et de ses expériences graphico narratives un peu saoûlantes. En fait, il faut prendre le temps de lire le livre pour comprendre et apprécier sa structure. Séduction, amour, enfant, rupture, on assiste à de petites saynettes qui font penser un peu à Sempé dans leur construction. En plus désespéré, moins poli, plus méchant. Au final, rires, sourires, larmes et angoisse seront passés, signe d’une œuvre marquante.

<- clic ici




  • Étiquettes
    ,
    Par

    auteur BD et bavard impénitent. Bio/biblio

      6 commentaires

      • je suis pas fan de BD, même si j’en ai lu quelques une quand même.
        Celle-là est très loin devant toutes les autres selon moi, aussi bien au niveau du fond (quelle intelligence !) que de la liberté dans le dessin. Un livre de chevet.

      • Tiens,ça veut dire qu’il n’y avait jamais eu de commentaires à ce jour sur cet(excellent)billet.!?
        Depuis,je lui ai préféré « La Volupté »,où Blutch ose s’aventurer dans le récit-remarquable-tout en demeurant audacieux,pernicieux,intelligent… »La beauté »m’a à nouveau déconcerté;je peine à le prendre,le reprendre…
        LI AN,as tu prévu de te pencher prochainement encore sur l’oeuvre de C.Blutch?Elle vient récemment de s’enrichir d’un « Petit Christian »,de retour…

      • Éh oui, c’est un vieux billet, il n’y avait pas autant de visiteurs que maintenant :-)
        Je n’ai pas chroniqué « La beauté » parce qu’il sort du domaine illustration/BD pour rentrer dans le dessin d’art et je ne suis pas compétent (une façon polie de dire que j’ai trouvé Blutch en roue libre et pas convaincant pour le coup).
        Il faudrait que je m’achète ce « Petit Christian » d’urgence… enfin, une fois que mes finances me le permettront…

      • N’est-ce pas plutot LA BEAUTE qui rentrait pleinement dans le dessin d’art?..Un 1er petit christian est paru en 1997,formidable;pas vu le second,souvent repoussé…

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *