Alcibiade, une BD en mouvement de Rémi Farnos (La Joie de Lire)

alcibiade-remi-farnos

Cheminement fantasyste

J’ai vu ça sur le comptoir du libraire et je l’ai pris. Pof. Ça n’arrive pas souvent.
Il faut dire qu’un rapide feuilletage montrait des planches partagées en seize cases de mêmes dimensions dans lesquelles s’agitaient de petit personnages fantasy. Ça faisait furieusement penser à Trondheim et l’ensemble était tellement mignon que je me suis dit que je pouvais me lancer.

Alcibiade est un petit bonhomme qui part vers l’Est à l’aventure. Sur son chemin, il va croiser des personnages hauts en couleur qui vont l’aider et des méchants qui vont essayer de lui causer du tort.

L’histoire est simple et joue sur la forme. Dans certaines planches la page divisée en seize cases devient un lieu découpé où le personnage évolue – un peu comme dans Les trois chemins du même Trondheim. Rémin Farnos semble très intéressé par une approche oubapienne de la narration – on pourra se référer à son précédent ouvrage Thomas & Manon composé de 200 cartes à assembler pour créer une histoire BD – à découvrir ici http://www.remifarnos.com/#!thomasetmanon/cee5.
Malheureusement, le fond ne suit pas trop. Les personnages sont juste esquissés et les péripéties semblent tenir du hasard plutôt que d’une histoire vraiment écrite – seule la fin est vraiment bien raccord avec le concept. C’est vraiment dommage parce que l’objet lui-même est très joli avec certaines planches marquantes. D’ailleurs, comme La Joie de Lire – l’éditeur – a une politique de prix très correcte, j’encourage à investir dans la jeunesse – c’est d’ailleurs présenté comme un album jeunesse.

alcibiade-remi-farnos-01




  • Étiquettes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *